mardi 27 février 2018

Nos cœurs tordus - Séverine Vidal et Manu Causse

Une histoire d’amour contrariée, une histoire d’adolescence et de handicap.

Vlad débarque le jour de la rentrée avec sa canne, son bagout, sa passion pour le cinéma et sa dégaine de « tordu », pieds en dedans et genoux qui se cognent. Handicapé de naissance, Vlad se déplace comme il peut, à son rythme. Et il sait en intégrant l’ULIS (classe spécialisée pour la scolarisation des élèves en situation de handicap) du collège Georges Brassens que l’année va être longue. A ses côtés il y a Dylan le trisomique et Mathilde dans son fauteuil roulant. Il y a aussi Saïd le redoublant à qui on ne cesse de promettre le conseil de discipline et l’exclusion définitive. Il y a surtout Lou, la belle, la magnifique Lou dont Vlad tombe éperdument amoureux. Problème, Lou est déjà avec l’athlétique Morgan, un garçon tout ce qu’il il y a de plus normal avec lequel un  « pantin désarticulé » ne peut pas rivaliser…

Un texte à quatre mains pétri de sensibilité, sans angélisme ni pathos. Pas simple de mettre en scène une telle bande d’ados, d’imaginer des interactions crédibles entre chacun d’eux et de ne pas tomber dans l’apitoiement. Pas simple de donner à ses enfants souffrant d’un handicap une voix qui sonne juste, d’exprimer leur envie de lutter contre l’injustice de leur condition. C’est poignant, plein d’émotion contenue et ça respire la joie de vivre.

Finalement, je crois que la tirade du grand-père de Vlad dans les dernières pages résume au mieux l’esprit de ce roman jeunesse lumineux : « Ton handicap n’est rien comparé à ce que tu vaux. Rien. Alors je le traite comme il le mérite. Je fais comme s’il n’était pas là. »

Une lecture qui fait du bien et qui donne le sourire. A recommander plus que chaudement !   

Nos cœurs tordus de Séverine Vidal et Manu Causse. Bayard, 2017. 220 pages. 13,90 euros. A partir de 12-13 ans.


Une superbe pépite jeunesse, évidemment partagée avec Noukette !















28 commentaires:

  1. Étant donné que je travaille tout à fait avec ces jeunes "aux pieds en dedans et aux genoux qui se cognent" (c'est quoi le dx, c'est dit? diplégie? ataxie? malformation? Curieuse je suis!) c'est officiel que ça m'intéresse. Si c'est bien, je pourrais le faire acheter à de nombreuses écoles. Et bon, Bayard, je devrais pouvoir trouver chez nous! Merci!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il ne reste qu'à le lire et à y poser ton œil de professionnelle pour savoir s'il vaut la peine d'être proposé autour de toi ;)

      Supprimer
  2. Oh oui il me tente beaucoup ce roman!! Surtout pour ce que tu en dis, le traitement du sujet, l'absence de pathos, des voix qui sonnent juste. Je le note de suite!

    J'aime bien les histoires d'ados cabossés, ça me fait penser à Les optimistes meurent en premier de Susin Nielsen.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi j'ai pensé aux optimistes en le lisant ;)

      Supprimer
  3. et bien, j'ai fini ces deux chroniques les larmes aux yeux. Alors un vif merci.

    RépondreSupprimer
  4. Ben là faut que ma médiathèque se bouge!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une petite suggestion d'achat peut-être ;)

      Supprimer
  5. j'imagine bien la souffrance et la force de vie de ces jeunes un peu cabossés et même si on a plus que 13 ans on a envie de lire leur histoire

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Évidemment, c'est un roman qui peut se lire à tout âge ;)

      Supprimer
  6. Un livre qui apporte de l'espoir à la jeunesse, c'est à noter.

    RépondreSupprimer
  7. Je suis plus que convaincue qu'il me plairait! Je ne connaissais pas ces deux auteurs..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils sont pourtant incontournables dans la littérature jeunesse actuelle ;)

      Supprimer
  8. Je ne connais pas ces deux auteurs mais je crois que je vais vite y remédier :)

    RépondreSupprimer
  9. Quel bonbon ce roman ! Je ne m'attendais pas à un si joli coup de coeur !

    RépondreSupprimer
  10. Moi j'en suis encore à Sauveur et fils (que je n'ai toujours pas lu) (mais c'est dans ma PAL).^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Va falloir s'y mettre, hein, et fissa !

      Supprimer
  11. Décidément, je me convertis à la littérature jeunesse grâce à toi ! Je note :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'adore convertir les lecteurs(trices) adultes à la littérature jeunesse ;)

      Supprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !