mardi 5 septembre 2017

Naissance des cœurs de pierre - Antoine Dole

Dans un futur plus ou moins proche, Jeb est en route avec sa mère Niline pour la plus grande épreuve de sa vie. A 12 ans, il va devoir prouver qu’il est prêt à rentrer dans Le Programme et laisser derrière lui toute forme d’émotion. Les taire, les oublier, ne plus rien ressentir et œuvrer sans sourciller pour maintenir l’équilibre du Nouveau Monde. Afin d'y parvenir, il va ingurgiter un traitement lourd et passer un entretien pour confirmer qu’il est prêt à suivre le chemin tracé par les membres de la communauté. Dans le cas contraire, il disparaîtra, comme ces enfants ayant échoué à ce fameux entretien et dont plus personne n’a de nouvelles.

J’ai d’emblée senti que ce petit air de dystopie adolescente serait parfait pour ma grande pépette de 15 ans, fan du genre. Je lui ai donc mis ce livre entre les mains pour voir ce qu’elle en pensait. Verdict cinq minutes plus tard, après avoir parcouru le premier chapitre : « C’est nul, on dirait Divergente. De toute façon c’est toujours les mêmes histoires, ils changent juste les noms… ».

Bon, bon, bon… voilà donc un avis direct et concis (les chiens ne font pas des chats il paraît). Un avis que je ne partage pas du tout. D’abord parce que je n’ai jamais lu Divergente et consorts, donc j’ai porté un œil neuf sur ce roman. Ensuite parce qu’elle ne connait pas la plume et l’univers torturé d’Antoine Dole, un auteur qui ne laisse jamais indifférent. Enfin parce qu’elle n’est pas allée plus loin que le premier chapitre, grave erreur s’il en est puisque dès le second on bascule dans un passé qui ressemble beaucoup à notre présent avec l’histoire d’Aude, une lycéenne rentrant en seconde dans un établissement huppé. Ce changement de lieu et d’époque entre chaque chapitre joue beaucoup sur la mécanique du récit, notamment parce que l’on ne cesse de se demander quel est le lien entre Jeb et Aude.

Par rapport à ses romans précédents, l’écriture d’Antoine Dole m’a paru moins heurtée, moins « coup de poing ». Elle gagne en fluidité ce qu’elle perd en nervosité et ce n’est pas plus mal. Après, j’ai retrouvé avec plaisir sa propension à ne jamais ménager ses personnages, des écorchés à vif à fleur de peau particulièrement attachants, ainsi que son habitude consistant à ne laisser filtrer qu’un infime rai de lumière dans une ambiance des plus sombres. Sans oublier son allergie aux happy end qui est à mes yeux une réelle qualité pour un auteur de littérature jeunesse. Bref, un Antoine Dole égal à lui à même, entraînant ses lecteurs sur un terrain où on ne l’attend pas vraiment sans pour autant renier les fondamentaux qui sont depuis des années sa marque de fabrique.

Naissance des cœurs de pierre d’Antoine Dole. Actes Sud junior, 2017. 150 pages. 14,50 euros.


Une lecture commune que j'ai le plaisir de partager comme chaque mardi avec Noukette.











34 commentaires:

  1. Antoine Dole, un nouveau trésor de lecture que je lirai c'est certain! <3
    Antoine Dole... ah ce bel auteur aux belles émotions...
    Quelle belle surprise!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'adore échanger avec lui sur les salons.

      Supprimer
  2. Voilà deux avis... divergents! Ça me plaît bien, ces doubles lectures.
    Pour ma part, je sais ce qu'il me reste à faire: je vais suivre ton conseil!
    Un univers dystopique pour ados, sans happy end, ça m'intéresse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour ados et pour adultes, la précision est importante ;)

      Supprimer
  3. J'ai lu "Divergente" (et pas mal de consorts), un précédent roman d'Antoine Dole et celui-là : oui, le premier chapitre ressemble à une dystopie comme les autres et oui, c'est moins "coup de poing" que "A copier 100 fois". Bref, je suis d'accord avec le père et la fille :-D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le principal est que tu le lises pour te faire ta propre idée ;)

      Supprimer
  4. Il m'attend (il me fait un peu peur héhé mais il m'attend et je sais déjà que je vais diablement l'aimer)
    (et j'aime les lectures partagées et les avis des minots !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce cher Antoine ne peut pas te décevoir !

      Supprimer
  5. Je compte bien le lire dans les semaines à venir et l'ado ne va pas y couper. C'est mon testeur de dystopies car j'en fais lire en 4e :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois bien que c'est en 4ème que la mienne s'y est mise.

      Supprimer
  6. L'occasion pour moi, peut-être, de faire connaissance avec cet auteur que je ne connais pas encore...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce serait une belle façon de le rencontrer.

      Supprimer
  7. Merci à ta grande pépette pour son avis franc.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au moins avec elle il n'y a pas de filtre.

      Supprimer
  8. Je vais attendre de lire d'autres avis avant de me décider (ou non) à l'acheter pour les élèves. Personnellement, je ne suis pas fan de ce type de roman mais comme je sais qu'il y a beaucoup d'adeptes....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il a sa place au CDI, ça ne fait aucun doute.

      Supprimer
  9. Antoine Dole, jamais là où on l'attend... et je ne suis jamais déçue ! Et je suis sûre que ton ado aimera si elle s'y replonge ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au moins on ne peut pas dire qu'il s'endort sur ses lauriers.

      Supprimer
  10. Hahaha j'adore la petite anecdote et le sacré vent.:-) Enfin, c'est dommage pour l'éditeur parce que le public-cible, c'est quand même très précisément les jeunes ados non ? Alors s'ils lâchent tous parce que ça leur évoque Divergente en moins bien et qu'ils s'en foutent de la plume de l'auteur, on est mal.:-) Bon, moi je n'ai toujours pas lu ce fameux Antoine Dole mais un jour, un jour...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La réaction de ma pépette était une réaction à chaud, avec plus de recul et d'analyse elle constatera qu'on est loin de Divergente ;)

      Supprimer
  11. J'aime beaucoup avoir l'avis d'une adolescente quand le livre leur est destiné.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était un avis sous le coup de l'impulsion on va dire :)

      Supprimer
  12. Je n'ai pas lu Divergente. Du coup, je vais peut-être mieux apprécier ce Dole !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu l'apprécierais même si tu l'avais lu je pense.

      Supprimer
  13. Je suis très tenté. A copier 100 fois m'avait convaincu.

    RépondreSupprimer
  14. Je ris parce que ma fille (16 ans) est radicale dans ses lectures exactement comme ça...

    RépondreSupprimer
  15. J'aime les commentaires de ta fille !!! Je pense qu'il pourrait cependant plaire à certains de mes élèves

    RépondreSupprimer
  16. Antoine Dole ? Dystopie ? Il me le faut de toute urgence !

    RépondreSupprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !