mercredi 5 juillet 2017

Coup de coeur jeunesse

Saxaoul m'a gentiment invité dans un de ses billets la semaine dernière à présenter mon coup de cœur jeunesse de l'année (scolaire).

J’aurais pu noyer le poisson en vous parlant de LA série que ma grande pépette de 15 ans a dévoré cette année.



Ou bien présenter celles que ma pépette n°2 (12 ans) a élu « séries de l’année » (romans et BD).


Voire même en remettre une couche sur les deux sales gosses que la petite dernière (4 ans) adore et que je lui ai lus en boucle toute l’année.



Il y a aussi le coup de cœur des centaines d’élèves de CM2-6ème avec lesquels j’ai passé bien des heures à parler lecture depuis septembre dernier.




Mais ces livres-là ne sont pas les miens. Et si je ne devais garder qu’un coup de cœur jeunesse à moi et rien qu’à moi, ce serait ce roman lu au moment de sa sortie il y a dix ans et relu le mois dernier à l’occasion de sa réédition. Une relecture avec le même plaisir et la même infinie admiration pour son auteur, qui est à mes yeux un  des plus grands écrivains américains en activité. 



Le premier qui pleure a perdu est une des 11 règles non officielles et non écrites (« mais t’as intérêt à les suivre sinon tu te fais cogner deux fois plus fort ») de la bagarre chez les indiens spokane, une tribu dont fait partie Junior. Un gamin maigrichon et de traviole, myope d’un œil, presbyte de l’autre, qui bégaie, zozotte et est né avec trop de liquide céphalo rachidien à l’intérieur du crâne. Un gamin qui se fait traiter de gogol à longueur de journée et préfère rester chez lui plutôt que de mettre le nez dehors. Une victime allez-vous me dire. LE pauvre gosse par excellence qui fait pleurer dans les chaumières. Sauf que non, pas du tout. Parce que Junior est unique. Il est drôle, fragile, lucide. Il sait qu’il fait partie d’une communauté de gens « tristes, déracinés, fous et méchants ». Il sait que son horizon est bouché, que l’alcool est le seul avenir possible, qu'il va suivre les traces de son père, bourré du matin au soir. Il sait que la misère ne le quittera plus jusqu’à sa tombe, comme tous ceux qui vivent sur la réserve.  

Mais Junior va décider de prendre les choses en main. A sa façon. Pathétique, résignée. Certain de tout foirer et en même temps prêt à ne pas renoncer. Quitte à se mettre les siens à dos. Junior veut intégrer le seul lycée blanc la région. Celui où aucun indien n’a jamais mis les pieds. Et tant pis s’il court à la catastrophe, tant pis si le naufrage est inéluctable.

Un roman formidable d’intensité, d’espoir et en même temps terriblement réaliste. Sherman Alexie est un indien Spokane. Il a écrit (pour les adultes) quelques-unes des plus belles nouvelles que j’ai lues dans ma vie. Il a écrit un premier roman incroyable (Indian Blues), un trhiller tendu comme un string (Indian Killer) et même de la poésie (Red Blues). J'ai lu tous ses livres. Il possède une façon unique de manier l’humour et l’ironie, de mettre le doigt là où ça fait mal sans jamais chercher à forcer le trait. Son regard critique passe à la moulinette et sans distinction le blanc et l’indien, tous deux responsables à leur manière de la situation dramatique dans laquelle se trouve ce dernier. 

On retrouve dans ce roman jeunesse toutes les qualités de ses textes pour adultes. C’est bluffant de maîtrise et d’intelligence, ça pique et en même temps on a l’impression que peu de choses valent la peine d’être prises au sérieux. Junior est un masturbateur compulsif. Junior bande quand l’infirmière du lycée, après lui avoir annoncé le décès de sa sœur, le prend dans ses bras. Junior pleure toutes les larmes de son corps quand son meilleur copain lui casse la gueule et reconnait dans la foulée qu’il a bien fait de l’abandonner en essayant de fuir la réserve. C’est magnifique d’audace, c’est un roman jeunesse qui se tamponne des modes et des codes. C’est un roman jeunesse qui ose montrer la vie dans toute son injustice, sa beauté et ses drames avec une liberté de ton inimitable. Et c’est tout simplement un de mes romans jeunesse préférés. Bien plus qu’un coup de cœur de l’année en somme.       

Le premier qui pleure a perdu de Sherman Alexie. Albin Michel jeunesse, 2017. 280 pages. 14,50 euros. A partir de 13 ans.







36 commentaires:

  1. Très tentée... je n'ai lu qu'un album jeunesse de l'auteur (mitigée) mais je reste fort tentée, ne serait-ce que pour l'aspect culturel du truc.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour moi c'est un auteur incontournable.

      Supprimer
  2. Je ne pense pas le lire mais je vais quand même noter ce titre pour le conseiller à la jeunesse qui m'entoure.

    RépondreSupprimer
  3. Il faudrait aussi que je le relise, il fut un temps où j'avais lu tous les Sherman ALexie...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a longtemps qu'il n'a rien publié d'ailleurs.

      Supprimer
  4. Je te rejoins totalement sur le coup de coeur pour ce roman! Il se place à côté de mon autre roman jeunesse préféré (lu et relu) "Pas raccord" de Chbosky.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. !je ne le connais pas du tout celui-là !

      Supprimer
    2. Le livre a aussi pris le nom de "Le monde de Charlie" (il y a eu un film ;-) )

      Supprimer
    3. Je vais regarder ça de près, merci !

      Supprimer
  5. Je ne connais pas ton roman coup de coeur, je note donc le titre ainsi que la série Lux que je ne connais pas mais qui m'intrigue. QUant à Emile, je pense qu'il est temps que je le fasse découvrir à ma fille.

    RépondreSupprimer
  6. Oh Oui, il est excellent ce roman !!! Je n'ai jamais lu les livres pour adultes de l'auteur mais je crois qu'il va falloir que je corrige cela !
    Merci pour ce beau billet.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Carrément ! Tu pourrais commencer par Indian blues.

      Supprimer
  7. Coucou,
    et bien un coup de cœur immense ♥ qui m'amène tu t'en doutes à découvrir cet auteur indien spokane avec ce titre ou les autres que tu mets en avant.
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je serais tellement ravi que tu le découvres !

      Supprimer
  8. Hey, je l'ai chroniqué la semaine passée justement! je l'ai beaucoup beaucoup aimé! Tu lui rends un superbe hommage! C'est vrai, il possède toutes ces qualités. J'ai eu un coup de coeur pour son écriture et je compte vraiment lire d'autres titres de Sherman Alexie. Peut-être son recueil de nouvelles, tu l'as lu?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien sûr que j'ai lu ses nouvelles ! je te conseille "Phoenix Arizona" en priorité.

      Supprimer
  9. Là, forcément, on a envie de le lire !

    RépondreSupprimer
  10. Aaaah mais j'avais tellement adoré ce livre !!! Il est aussi dans mes coups de coeur tous genres confondus. Typiquement le genre de romans jeunesse qui pour moi convient à tous les âges, de 7 à 77 ans. Dire que je devais enchaîner d'autres Sherman Alexie derrière et que je n'en ai toujours rien fait 5 ans après...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est encore temps de rattraper ton retard^^

      Supprimer
  11. Oups mais faut que je le lise alors!!!!

    RépondreSupprimer
  12. Pas de vacances pour les pépites ados, alors ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si, elles vont se reposer un peu dans les semaines qui viennent.

      Supprimer
  13. Merci pour tous ces coups de coeur !

    RépondreSupprimer
  14. Beaucoup aimé, et pas mal lu au CDI parce que le titre parle aux élèves mais aussi parce qu'il est le premier de l'étagère !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faudrait que tu trouves un roman d'Éliette Abécassis à classer juste devant :)

      Supprimer
  15. Il me tentait bien alors je surligne ;)

    RépondreSupprimer
  16. J'ai moi-même eu un coup de coeur pour Le premier qui pleure a perdu.
    La série Lux est dans ma PAL, me reste à trouver le temps de lire au-delà du tome 1.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma fille a littéralement adoré cette série.

      Supprimer
  17. Je note évidemment ton coup de coeur !

    RépondreSupprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !