vendredi 7 septembre 2012

Home de Toni Morrison (rentrée littéraire 2012)

Morrison © Bourgois 2012
Frank Money, soldat noir rentré brisé de la guerre de Corée, s’échappe d’un hôpital psychiatrique de Seattle et part vers le sud pour venir au secours de sa sœur, Cee. Cette dernière, utilisée comme cobaye par un médecin blanc, agonise. Sans autre richesse que sa médaille militaire, Franck se lance sur la route. Après avoir gagné Atlanta et arraché Cee aux griffes de son tortionnaire, le soldat Money retourne avec elle à Lotus, un bled perdu et arriéré où tous deux ont grandi. « Le pire endroit du monde » selon Frank, mais aussi le seul où il pourra trouver l’aide nécessaire au sauvetage de celle qui représente sa seule famille.

Le titre pourrait faire penser au fameux « Home Sweet home ». C’est tout le contraire. Frank, soldat rejeté par son propre pays à cause de sa couleur de peau ne peut-être chez lui nulle part. Dans cette Amérique de l’après-guerre où les droits civiques n’existent pas encore, un noir buvant un café au milieu de clients blancs peut se faire tabasser en toute impunité. Même à Lotus, dans la bicoque où une grand-mère indigne l’éleva, Frank n’était pas chez lui. Le roman raconte l’errance de cet homme au bord de la clochardisation, incapable de trouver un foyer. Un homme qui ne pourra même pas se réfugier en lui-même pour trouver un semblant de paix à cause des terribles cauchemars qui le hantent.

Le roman alterne l’histoire de Frank et celle de Cee jusqu’au moment de leurs retrouvailles. Tous les thèmes habituels de Toni Morrison sont présents dans ce texte court et dense : les liens familiaux, les fantômes du passé, le racisme ordinaire, le rôle des femmes et l’indispensable liberté individuelle. Dans ce portrait cinglant de l’Amérique des années cinquante, l’auteur décrit la colère des siens, la solidarité, l’entraide et le partage qui permettent de supporter l’oppression. Sans morale ni pathos, elle peint le tableau de vies complexes, parfois contradictoires. La construction est habile, la prose est dépouillée, elle va à l’essentiel même si de temps en temps surgissent quelques passages proche d’une certaine poésie. Il se dégage de ce texte d’à peine 150 pages une surprenante puissance romanesque, véritable marque de fabrique de celle qui reste à ce jour le seul auteur afro-américain couronné par le prix Nobel de littérature.

Home se termine sur une note positive. Au bout du chemin, Frank et Cee trouveront une forme de rédemption et d’apaisement. Une porte ouverte sur un avenir meilleur…


Home de Toni Morrison. Christian Bourgois, 2012. 152 pages. 17,00 euros.


L'avis de Choco






1ère participation au mois américain de Plaisir à cultiver


45 commentaires:

  1. J'aime bien cette romancière, du moins les livres d'elles que j'ai pu lire: Un don et Beloved mais cette fois je renonce car ça me semble un livre trop dur pour moi en ce moment!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est assez dur mais en même temps le roman se termine sur une note très positive.

      Supprimer
  2. Jamais lu l'auteur, je vais peut être attendre un peu

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux commencer par beloved, il doit se trouver facilement à la bili.

      Supprimer
  3. Je n'ai jamais lu Toni Morrison mais celui-ci fait partie des rares livres de la rentrée qui ont retenu mon attention. Ce sera donc pour bientôt.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour moi, c'était un incontournable de la rentrée avec Patrick Deville et Jérôme Ferrari. J'ai lu les trois et aucun ne m'a déçu^^.

      Supprimer
  4. Réponses
    1. Quand j'aime bien, j'essaie de faire en sorte que ça se sache^^

      Supprimer
  5. Il est justement proposé dans les matchs de la rentrée littéraire de P M, j'avais sélectionné un autre titre mais j'hésite...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas quel autre titre tu as choisi mais je pense qu'avec celui-là tu ne serais pas déçue.

      Supprimer
  6. Je n'ai jamais lu Toni Morrisson mais il me semble que "Home" serait un bon début de par ses thèmes et son écriture. Ton billet donne vraiment envie de le lire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, tu pourrais commençer par Home. C'est un roman court et très caractéristique de cette auteure.

      Supprimer
  7. Je l'ai sélectionné dans le cadre des matchs de la rentrée littéraire : cool !

    RépondreSupprimer
  8. Une auteure que j'apprécie beaucoup. Un roman noté, bien sûr.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En plus, elle n'a pas une production trop importante donc chacun de ses nouveaux livres est un petit événement.

      Supprimer
  9. J'avais déjà envie de le lire et après t'avoir lu j'en ai encore plus envie :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cool, je suis toujours content de susciter une envie de lecture^^

      Supprimer
  10. Un livre que j'ai envie de lire....je verrai bientôt l'auteur
    Billet ajouté

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je crois qu'elle sera l'invitée d'honneur du festival America, non ?

      Supprimer
  11. Je n'ai (moi non plus) jamais lu de Toni Morrisson mais c'est une auteure qu'il me tarde de découvrir. Je note précieusement ce titre qui m'avait déjà tapé dans l’œil...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que si l'on apprécie la littérature américaine contemporaine, elle figure d'incontournable.

      Supprimer
  12. Tu as raison, on retrouve des similitudes avec La Couleur des sentiments. Ici c'est le point de vue d'un homme et dans celui de Kathryn Stockett celui de trois femmes. Néanmoins je pense que le roman de Toni Morrison est plus dur même si l'on souligne la ségrégation. Probablement parce que l'on parle des années 50 alors que dans celui que je viens de lire on s'achemine doucement vers un espoir. Je le lirai. merci pour la découverte ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas lu La couleur des sentiments mais ça pourrait sans doute être un complément à Home pour une lecture en réseau (comme on dit à l'école maternelle^^).

      Supprimer
  13. Je n'ai rien lu encore de cet auteur mais beloved me tentait bien. Celui-ci aussi d'ailleurs... J'ai hâte de découvrir son écriture...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une très belle écriture en effet. A découvrir...

      Supprimer
  14. Je l'ai adoré ! Billet en ligne demain...

    RépondreSupprimer
  15. Cool, je lirai ton avis avec plaisir^^

    RépondreSupprimer
  16. J'adore Morrison... Je me le suis offert tout récemment !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un avis de plus à découvrir sur ce titre^^

      Supprimer
  17. Je connais l'auteur et j'en garde un bon souvenir. Celui-ci sera pour plus tard.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est en effet un auteur assez incontournable.

      Supprimer
  18. Beloved a été une lecture difficile et j'ai adoré Love. Les différents avis, dont le tien, me donne envie de découvrir ce nouveau roman de Toni Morrison.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu as l'occasion de le découvrir, n'hésite pas en tout cas.

      Supprimer
  19. Je vais le recevoir grâce à l'opération des matchs littéraires de Price M. J'ai hâte de le lire et de découvrir la plume de cette auteure !
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cool, je lirais ton avis avec plaisir.

      Supprimer
    2. Ah oui j'avais déjà lu ton avis en fait même qu'il a sans doute contribué à mon choix pour l'opération de Price M.
      Merci et à bientôt

      Supprimer
    3. J'espère que tu ne seras pas déçue^^

      Supprimer
    4. Coucou,non pas déçue et j'ai vu que tu as commenté bon billet ! Bonne soirée !

      Supprimer
  20. Merci pour ton passage, j'ai pris note de ton article : mon ressenti, tout pareil que le tien ! bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est toujours agréable de voir que l'on est sur la même longueur d'ondes qu'une majorité des autres lecteurs. Quelque part, ça rassure^^

      Supprimer
  21. je viens de lire ce livre découvert grâce à Philisine , j'ai vraiment beaucoup aimé et ton billet évoque bien l'ambiance du livre.c'est un plaisir de découvrir les livres grâce aux blog mais également de lire les commentaires de chacun après lecture.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Content de voir que tu as apprécé cette lecture. Et je suis d'accord, c'est toujours un vrai plaisir de découvrir un livre grâce à un blog.

      Supprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !