mercredi 21 décembre 2011

4 aventures de Spirou et Fantasio (calendrier de l'avent 21)

Franquin © Dupuis 2011
Les aventures de Spirou ont commencé dans les pages du premier numéro de la revue éponyme en avril 1938 sous la plume de Rob-Vel. Jijé lui succéda entre 1943 et 1946 avant de passer la main à Franquin. C’est avec ce génial créateur que la carrière du plus célèbre des grooms prendra véritablement son envol. Après s’être familiarisé avec l’univers imaginé par Jijé le temps de quelques histoires courtes (Le Tank, 1946 / Les maisons préfabriquées, 1946 / L’héritage de Spirou, 1947 / Le savant fou, 1947) Franquin passe à la vitesse supérieure dès le début de l’année 1948 avec un récit intitulé Les plans du robot.

A l’occasion des fêtes de fin d’année, les éditions Dupuis publient un fac-similé de l’édition originale de  4 aventures de Siprou et Fantasio, le premier album de Franquin sorti en librairie en 1950. Un exemplaire original a été numérisé dans son intégralité. Cette réédition à l’identique reprend strictement la finition d’époque (format, cartonnage des plats, dos en simili cuir rouge, absence du nom de l’auteur et de l’éditeur sur la couverture) et les défauts de la colorisation, notamment les décalages de couleur sur certaines pages dus au manque de précision des techniques d’impression des années 50.

Parmi ces quatre histoires, ma préférée reste Spirou sur le ring. Dans cette aventure parue initialement dans la revue entre le 26 août 1948 et le 17 février 1949, notre héros affronte Poildur, un sale gosse qui terrorise tous les enfants du quartier. L’action et l’humour sont omniprésents dans ce récit très rythmé. Graphiquement, Franquin s’affranchit petit à petit de l’influence de Jijé et propose davantage de cohérence que son prédécesseur. Les dix pages décrivant le combat de boxe sont un modèle de découpage ou tout l’art du mouvement du futur papa de Gaston Lagaffe s’exprime avec une facilité déconcertante.

Une occasion unique pour les amoureux de la BD franco-belge de (re)découvrir les premiers travaux de celui que beaucoup considèrent comme l’un des plus grands dessinateurs de tous les temps dans une édition d’une qualité remarquable.

PS : attention, le tirage de ce fac-similé qui ne sera pas réédité est limité à 6000 exemplaires et est d’ores et déjà épuisé chez l’éditeur. Il doit certainement en rester en librairie mais ne tardez pas trop si vous voulez l’acquérir !

4 aventures de Spirou et Fantasio de Franquin. Dupuis, 2011. 70 pages. 25 euros.


Franquin © Dupuis 2011


15 commentaires:

  1. S'il est toujours agréable de revenir aux sources et de renouer avec le passé, je ne comprends pas trop ces manies de reproduire le vieux en facsimilé... Quelqu'un qui possède un de ces originaux de 1950 possède un joyau, mais quelqu'un qui possède la copie «décembre 2011» de l'album de 1950, que possède-t-il?? À mon sens, ça commence a ressembler à un Zirconium cubique!! Mais les éditeurs se font tellement plaisir en nous forgeant de faux trésors (qui leur rapportent!!), en nous créant de faux besoins!! Grrrr!
    Reste qu'il serait grand temps que je relise ces quatre histoires que j'ai lues, adolescent, à la bibliothèque de mon école secondaire, quand j'avais 13 ans... Souvenirs, souvenirs d'il y a trente et un ans!...

    RépondreSupprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  3. @ PG : personnellement j'aime beaucoup ces rééditions en fac similé. Je n'ai pas connu les éditions originales et je n'ai pas les moyens d'en acheter une vraie ! Avec ces rééditions, je peux découvrir à quoi ressemblaient les BD de l'époque.
    Pour cet album, la version "courante" que l'on trouve actuellement dans le commerce a subi une révision complète de sa colorisation par le studio Léonardo en 1976. De même les trames apparentes que l'on voit dans ce fac similé n'existent plus depuis cette révision.
    Il y a donc ici un coté "patrimonial" qui me plait beaucoup. Casterman fait la même chose avec Alix et je possède tous les fac-similé réédités.

    RépondreSupprimer
  4. C'est bien agréable de retrouver le charme des premiers Spirou, je prends toujours plaisir à les relire !

    RépondreSupprimer
  5. @ Nahe : tu as raison, il se dégage un charme particulier de ces rééditions "à l'ancienne".

    RépondreSupprimer
  6. Salut Jerome,

    Pour ton rendez-vous BD tu as encore touché dans le mille ! Spirou et Fantasio ont été mes compagnons de lecture à l'adolescence et c'est vrai que revoir leurs visages me donnent fort envie de me replonger dans leurs aventures.
    Toutefois je n'ai jamais eu l'occasion de lire les tous premiers travaux de Franquin... J'en suis que plus en plus tentée ^^

    Merci pour cette découverte BD et à demain.

    Bonne lecture à tous :)

    RépondreSupprimer
  7. @ Namira : on a moins l'habitude de voir les 1ers travaux de Franquin mais même si son style est très différent de ce qu'il fera par la suite (avec Gaston par exemple), sa reprise de Spirou laisse déjà présager la qualité de son travail à venir.

    RépondreSupprimer
  8. Ahhhh Spirou et Fantasio !!! Merci pour le rappel historique de cette œuvre !
    Et "Calendrier de l'avent" se rapproche ... !!

    RépondreSupprimer
  9. Je suis d'accord avec PG. C'est vraiment du consummérisme que de faire croire aux lecteurs qu'ils ont de la chance de tenir entre les mains un produit minable, avec des couleurs foireuses, juste sous prétexte que ça reproduit l'ancien.
    La collectionnite, un mal qui ravage le monde de la bd... ^^

    Ceci dit, j'ai bien aimé ces histoires, quand même. La lecture me suffit, pour l'aspect patrimoine bd ^^

    RépondreSupprimer
  10. @ Yaneck : je ne partage pas ton avis sur ce coup. Cette réédition n'est pas minable, loin de là. La qualité d'édition et de finition des ouvrages à l'époque, c'était quelque chose !
    Et la démarche "patrimoniale" de Dupuis me convient. Pour ce qui est du consumérisme, les éditeurs font actuellement bien plus fort avec des séries très récentes : lord of burger réédité un an après sa sortie avec quelques pages supplémentaires et une nouvelle maquette juste pour que les gogos qui ont acheté et apprécié la 1ère version repassent à la caisse, c'est un procédé à mes yeux bien plus condamnable. Pareil avec le dernier album des Nombrils découpé et remonté en 3 volumes au format poche dans une version publiée quelques semaines avant la sortie officielle du grand format.
    Je ne suis pas du tout collectionneur, je me contrefiche des EO, des dédicaces et je n'aurais jamais une planche originale accrochée sur un mur à la maison mais j'aime les belles éditions, tirages de luxe, tirages de tête et autres. Plutôt que de collectionnite je préfère parler dans mon cas de bibliophilie (même si, avec la BD, on n'est pas au même niveau que les vrais amateurs de livres anciens !).

    RépondreSupprimer
  11. @Jerome: je partage entièrement ton point de vue...j'ai été élevé au biberon avec Tintin,Spirou et Fantasio et si on m'offrait cette édition je serais ravi.

    RépondreSupprimer
  12. Voilà bien longtemps que je n'ai pas lu de Spirou . C'est une des rares BD que je lisais grâce au Club Mickey des étés à la plage qui les distribuait comme récompense. Les trouve-ton encore dans les bibliothèques?

    RépondreSupprimer
  13. @ wens : je savais que tu partagerais mon point de vue avec un album de ce genre !

    @ Mango : tout bibliothèque digne de ce nom se doit de posséder les albums de Spirou dans son fonds de BD. Le contaire est impensable !

    RépondreSupprimer
  14. Moi j'aime bien détenir un album qui selon moi est un peu plus ou à tout de moins différent de la version commerciale, je ne prétends pas posséder une trésor, mais une pièce de connaisseur, de quelqu'un qui aime un peu plus la BD. Mais bon, j'adore aussi l'histoire du match de boxe. Je trouve la physionomie de Spirou super bien dessinée.

    RépondreSupprimer
  15. Ohhh la belle réédition que voilà ! On risque de la retrouver sous de nombreux sapins aussi celle là (pour les chanceux qui auront pu en trouver un exemplaire en tous cas !)

    RépondreSupprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !