mercredi 11 septembre 2019

Au coin d’une ride - Thibaut Lambert

Éric amène Georges à la maison de retraite. Souffrant d’Alzheimer, ce dernier est devenu trop difficile à gérer au quotidien. Éric et Georges sont en couple mais afin de ne pas choquer les résidents, le directeur de l'établissement demande à Éric de ne pas ébruiter leur situation. La différence d’âge entre les deux hommes aidant, tout le monde pense que c’est son père qu’il vient régulièrement visiter. Pour Georges, la froideur d’Éric est un crève-cœur. Ne sachant pas que son compagnon est distant parce qu’on lui a demandé de l’être, il se sent abandonné et sombre peu à peu dans la dépression.

Rien de bien réjouissant dans ce résumé, je vous l’accorde. Mais l’angle d’attaque de Thibaut Lambert et sa façon de mener le récit n’ont rien de plombant, bien au contraire. Sans fausse légèreté ni effet de manche tire-larmes, il dit la douleur de la séparation à travers à la fois la difficulté à trouver sa place pour celui qui découvre un nouvel environnement et la tristesse de celui qui reste seul dans l’appartement où le couple a vécu ses plus beaux moments. Quelques flashbacks bienvenus apportent des éclaircissements sur les raisons qui ont contraint au placement tandis que les visites à la maison de retraite alternent entre tension et moments de complicité.

Les thèmes abordés (Alzheimer, homophobie, placement en institut spécialisé) sont lourds et pourtant l’histoire ne sombre jamais dans une pesante tristesse. En 46 pages, difficile de traiter un tel sujet en profondeur, mais en restant à la surface des choses l’auteur affiche une pudeur pleine de justesse qui ne masque pas les émotions. Les ellipses sont très parlantes et la force d’évocation des silences et des non-dits vaut bien plus que de longues analyses. Surtout, malgré l’avenir sombre qui s’annonce, la lumière et l’espoir demeurent.

Publié pour la première fois en 2014, je profite de cette réédition pour découvrir avec plaisir un album aux thématiques atypiques, touchant, sans esbroufe et d’une grande sensibilité.

Au coin d’une ride de Thibaut Lambert. Des ronds dans l’O, 2019. 46 pages. 14,00 euros.




Toutes les BD de la semaine sont chez Stephie !















17 commentaires:

  1. 46 pages? Ça se lit en un claquement de doigt! Je le note. Ce n'est pas tous les jours que ces sujets sont rassemblés sous le même couvert...

    RépondreSupprimer
  2. Nonnn là tu m'as plombé et j'ai besoin de souffle frais. Un peu de gaieté ou quelque chose de fort qui te fait dire Whouah !! Tu n'as pas ça en boutique ? ;-)

    RépondreSupprimer
  3. On reconnait bien là les choix audacieux et hors des sentiers battus des éditions des Ronds dans l'O ! A découvrir du coup !

    RépondreSupprimer
  4. Hé oui, c'est un problème qui peut toucher aussi les couples d'hommes... Les sujets traités sont intéressants, mais je ne sais pas si j'aimerais le graphisme.

    RépondreSupprimer
  5. J'étais passé complètement à côté. Je note, bien sûr.

    RépondreSupprimer
  6. Des sujets intéressants et peu souvent abordés. Je note, merci.

    RépondreSupprimer
  7. Merci pour cette belle chique je note j'aime bien les BD sur ce thème.

    RépondreSupprimer
  8. Pas vu dans les rayons ! le thème me plait ! Je note !

    RépondreSupprimer
  9. Coucou
    j'ai lu les planches avant ton billet et moi aussi je croyais que c(était un père et son fils. Un sujet et même des sujets interessants
    Bisous

    RépondreSupprimer
  10. Aah oui, il a sélectionné les thématiques les plus joyeuses avec soin visiblement.^^

    RépondreSupprimer
  11. Cet album semble valoir le détour!

    RépondreSupprimer
  12. Ce sont des thèmes bien trop peu présents dans les bandes dessinées! Ca m'intéresse beaucoup.

    RépondreSupprimer
  13. 46 pages, c'est un bémol je trouve... Mais cet éditeur propose de bonnes choses, alors pourquoi pas... ?

    RépondreSupprimer
  14. Tu as visiblement fait une bien jolie trouvaille avec ce titre !

    RépondreSupprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !