lundi 18 avril 2011

Tom, petit Tom, tout petit homme, Tom

Tom (11 ans) et sa mère Joss (25 ans) vivent dans un mobile home. Pas facile pour eux de joindre les deux bouts. Un peu de braconnage, des légumes volés dans les jardins du voisinage… tout est bon pour faire bouillir la marmite. C’est justement au cours d’une expédition dans un potager que Tom rencontre Madeleine, 93 ans. La vieille femme est tombée dans ses rangs de choux et n’a pu se relever. Le garçon vient à son secours et appelle les pompiers. Avant d’être emmenée à l’hôpital, Madeleine donne à Tom les clés de sa maison et lui demande de venir s’occuper de son chien et de son chat. Ce service rendu sera le point de départ d’un enchaînement d’événements qui vont bouleverser, dans le bon sens du terme, des existences jusqu’alors peu épargnées par la déveine.

Barbara Constantine possède un joli brin de plume. Elle donne parfois dans le franchouillard mais les quelques pincées de vulgarité saupoudrées ici ou là sonnent juste. Un langage courant, adapté aux personnages et à l’environnement décrits. Et puis, sans avoir l’air d’y toucher, elle aborde avec légèreté des thèmes plutôt graves. : la monoparentalité, les filles mères, la solitude des personnes âgées, les difficultés de réinsertion des détenus sortant de prison… Le ton est positif et dédramatise des situations qui pourraient apparaître sordides. Bien sûr, on peut dénoncer un traitement un peu naïf de certaines scènes (Tom qui vend des fleurs au marché pour se faire un peu d’argent par exemple) et quelques coïncidences bienvenues qui ressemblent à de grosses ficelles narratives comme le lien familial entre Sammy et Madeleine.

Mais peu importe. Ce roman fait du bien, un point c’est tout. Dans cette période où la morosité est devenu un art de vivre, qu’il est bon de déguster des pages d’une telle fraîcheur.

Un grand merci à Véro dont le billet m’a définitivement convaincu de lire cet ouvrage. J’ai passé un excellent moment de lecture avec le petit Tom.

Tom, petit Tom, tout petit homme, Tom, de Barbara Constantine, Le Livre de Poche, 2011. 214 pages. 6,00 euros.

16 commentaires:

  1. Oui, voilà : ce roman fait du bien et c'est le principal. J'adore cet auteur.

    RépondreSupprimer
  2. C'est le 2eme billet que je vois sur ce livre et des la première fois j'avais été conquise !

    Il faut absolument que je le trouve :D

    RépondreSupprimer
  3. C'est un livre très attachant que j'ai beaucoup aimé aussi! C'est vrai qu'il fait du bien!

    RépondreSupprimer
  4. Tu me donnes envie d'essayer de rencontrer Tom à mon tour !

    RépondreSupprimer
  5. Il vient juste de rejoindre ma Pal !

    RépondreSupprimer
  6. Dans ma PAL, il m'attend, il faudra que je l'en sorte très vite ! ;-)

    RépondreSupprimer
  7. On l'a énormément vu sur les blogs l'année dernière, trop à mon goût...mais le découvrir en décalé, pourquoi pas !

    RépondreSupprimer
  8. un vrai moment de régal...

    RépondreSupprimer
  9. Comment ça, j'ai des billets de retard sur les blogs amis ? Mais je me ssoigne et j'arrive presque au bout de mes lectures...
    Bref, tout ça pour dire que je suis ravie que ce roman te plaise. Et si tu as aimé celui-là alors A Mélie sans mélo te plaira aussi. J'ai dans ma PAL Allumer le chat mais je ne l'ai pas encore lu...

    RépondreSupprimer
  10. J'ai Allumer le chat dans ma PAL, il faut vraiment que je lise cet auteur :)

    RépondreSupprimer
  11. lhisoire se passe aquelle epoque?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'histoire se passe à notre époque.

      Supprimer
  12. J'ai aussi beaucoup aimé aussi cette histoire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est simple, très frais et positif, bref une lecture qui fait du bien ;)

      Supprimer
  13. Tu as raison il fait du bien ce roman. On s'attache vraiment aux personnages et on ne leur souhaite que le meilleur tout au long de ce texte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est un roman bonbon, un roman sirop qui fait du bien^^

      Supprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !