mercredi 18 avril 2018

Petite balade et grande muraille - Maïté Verjux

Pour moi, dans un carnet de voyage dessiné la mayonnaise prend ou ne prend pas en fonction de deux critères. D’abord le ton, la posture et l’état d’esprit de celui ou celle qui raconte son périple. Ensuite sa capacité à capturer et restituer l’atmosphère de ce qu’il ou elle a vécu. Maïté Verjux a su réunir ces deux critères en y ajoutant une pincée d’absurde qui épice à merveille son récit.

Son diplôme de graphisme en poche, la jeune femme décide de partir en Chine sur un coup de tête, en janvier 2016. Trois mois à Pékin en colocation alors qu’elle ne connaît absolument rien du pays et ne parle pas du tout la langue. Au bout d’un mois et d’une adaptation compliquée à son nouvel environnement, Maïté est rejointe par son amie Florie. Avec cette dernière le séjour se passe dans de meilleures conditions et les visites s’enchaînent, de la Cité interdite à la grande muraille, de Shangaï au tombeau des empereurs Qings. 

Loin du carnet de bord au jour le jour, cette balade chinoise se présente comme une succession de tranches de vie plus ou moins marquantes, plus ou moins anecdotiques : l’arrivée dans un appartement surpeuplé où la promiscuité n’est pas un vain mot, la pollution omniprésente, les arnaques sur les sites touristiques, la nourriture parfois difficilement identifiable, la surpopulation, le fait que la femme occidentale est une curiosité plus photographiée que les monuments historiques ou encore la célébration du nouvel an à Pékin, intense moment de ferveur collective.

Maïté Verjux ne cache rien de ses déboires, de ses déceptions, de sa naïveté, de ses erreurs. Elle le fait avec sincérité et une bonne dose d’autodérision, avec lucidité mais sans aigreur. Trois mois à l’autre bout du monde qu’elle voit au moment de son retour en France comme une parenthèse loin de la vie réelle qui restera forcément inoubliable.

Un roman graphique (et autobiographique) vif et joyeux qui n’a rien du guide touristique mais joue plutôt sur la corde du ressenti personnel, loin de toute vision universelle et caricaturale d’un pays dont il n’est de toute façon pas évident de saisir la complexité en quelques semaines. Une parenthèse rondement menée, instructive à sa façon, légère et savoureuse.

Petite balade et grande muraille de Maïté Verjux. Les éditions Fei, 2018. 184 pages. 19,00 euros.




Toutes les BD de la semaine sont à retrouver chez Noukette !











48 commentaires:

  1. Repéré chez Masse critique babelio, mais, pas je n'ai pas été choisie, donc je vais attendre ma bibli. le sujet me plaisait bien, évidemment (je suis allée dans ce coin, comme touriste)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Espérons qu'il arrive à la bibli alors.

      Supprimer
  2. Je l'ai lu, mais je n'ai guère été convaincue. J'ai trouvé que l'auteur n'avait pas grand chose d'intéressant à raconter, et que son propos s'apparentait surtout à celui d'une petite occidentale gâtée et tête-à-claques. J'en attendais peut-être trop !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle a un petit côté râleur très français mais j'ai trouvé son propos intéressant dans l'ensemble.

      Supprimer
  3. Pas trop ma tasse de thé ce genre de carnet de voyage mais celui ci a l'air de renouveler quelque peu le genre. A feuilleter à l'occasion ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu n'es pas fan du genre, autant passer ton tour, tu as tellement d'autres choses à lire !

      Supprimer
  4. Je le note en gardant l'avis de Miss Léo sous le coude !

    RépondreSupprimer
  5. C'est un genre que j'affectionne mais qui est un peu casse gueule pour les auteurs. J'espère que cette BD croisera ma route.

    RépondreSupprimer
  6. je ne suis pas une grande fan des carnets de voyage... alors on verra si elle vient jusqu'à moi, cette bd...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une question d'occasion qui se présente ;)

      Supprimer
  7. Je l'avais repéré comme Keisha (mais je ne suis jamais allée en Chine) je l'ajoute à ma LALBD !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi non plus je ne suis jamais allé en Chine.

      Supprimer
  8. Miss Léo a bien refroidi mon envie de lire ce carnet de voyage que je trouve de toute façon un art très difficile

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis d'accord, ce n'est vraiment pas simple, surtout en BD !

      Supprimer
  9. peut-être pour le dépaysement!

    RépondreSupprimer
  10. J'ai justement envie de voyager en ce moment. Je note cette escapade chinoise.

    RépondreSupprimer
  11. J'ai toujours l'impression de voyager avec ces dessinateurs. J'aime beaucoup ce format.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi j'aime énormément ce format.

      Supprimer
  12. Je ne lis pas beaucoup de carnets de voyage, j'en avais lu un très bien sur le Japon l'an dernier. Pourquoi pas ? Surtout si l'auteure a gardé son sens de l'humour !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ceux de Chavouet sur le Japon sont excellents.

      Supprimer
  13. Je n'accroche pas particulièrement au graphisme, mais pour le coté documentaire, ça peut être intéressant, merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le graphisme est assez minimaliste, je le reconnais.

      Supprimer
  14. Totalement mon truc comme tu sais, je l'avais repéré en librairie mais j'ai longuement hésité (étrangement) parce que je craignais l'effet "je surfe sur la vague du succès des carnets de voyage de ce genre" mais sans grande originalité. C'est toujours un peu le même schéma mine de rien, et comme tu dis en parlant des critères réunis, il faut une bonne dose du petit truc qui prend, ou en plus. J'attendais les avis. Me voilà servie.^^ Bon, je l'aurais probablement lu quand même pour le dépaysement "Chine".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est certain, difficile de faire dans l'original avec un carnet de voyage, sauf si on est Fabcaro ;)

      Supprimer
  15. J'aime bien les carnets de voyage et le ton de celui-ci pourrait bien me plaire.

    RépondreSupprimer
  16. J'aime les carnets de voyage! Merci pour cette belle découverte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas un album dont on a beaucoup parlé j'ai l'impression.

      Supprimer
  17. Je suis certaine qu'il me plairait. D'autant qu'il fera écho !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est toujours mieux quand ça fait écho.

      Supprimer
  18. Je n'aime pas les dessins et c'est dommage, car cela semble intéressant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le dessin est "particulier" on va dire.

      Supprimer
  19. Pour voyager depuis son canapé, pourquoi pas ?

    RépondreSupprimer
  20. Oh, ça, il me le faut! Depuis mon voyage en Chine, je collectionne les écrits sur le sujet. Et contrairement à toi, généralement, j'aime presque tous les carnets de voyage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors il est fait pour toi cet album !

      Supprimer
  21. Croisé plusieurs fois, feuilleté également. Je suis plutôt tentée.

    RépondreSupprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !