lundi 5 mars 2018

Entrez dans la danse - Jean Teulé

Strasbourg, le 12 juillet 1518. En pleine rue une femme entre en transe et se met à danser. Incapable de s’arrêter, elle attire bientôt à elle, comme un aimant, des pauvres hères qui la rejoignent pour se lancer dans une farandole sans fin. Les jours passent et le nombre de danseurs ne cesse de croître. Pieds en sang, épuisés, affamés, ils semblent possédés, incapables de stopper leur folle sarabande. Dépassés par un phénomène aussi incontrôlable qu’inexplicable le maire, l’armée, les médecins et l’église tentent de trouver une solution. En vain.

J’aime bien quand Teulé donne dans le roman historique. J’aime y retrouver sa patte inimitable, ses anachronismes lexicaux (ici on a droit aux danseurs qui font un flash mob où à la rave party), sa verve, son langage fleuri, sa sexualité débridée. Sauf que dans le cas des danseurs strasbourgeois, même si ces éléments sont présents, je me suis fait ch… Grave.

 Il ne se passe rien dans ce roman. Plus précisément, il se passe toujours la même chose. On danse, on crève de chaud, on crève de faim, on nage dans les immondices et la vermine. Les forces publiques tentent de régler le problème. Le maire bedonnant est un bon à rien, l’évêque un enfoiré de première. Et on danse encore et on crève toujours plus de chaud, on crève toujours plus de faim, et tout est toujours plus dégueulasse, et les mêmes hommes tiennent toujours les mêmes discours. Les gueux dansent la farandole et le lecteur tourne en rond.

Désolé monsieur Teulé, je vous adore pourtant mais là, pas moyen. Votre roman m’a paru sans intérêt. Un roman vain. Sans souffle, sans relief, sans épaisseur, sans passion. Un vrai raté dont je ne vous tiens évidemment pas rigueur. A charge de revanche cela dit.

Entrez dans la danse de Jean Teulé. Julliard, 2018. 160 pages. 18,50 euros.









54 commentaires:

  1. Moi qui voulais me remettre à Teulé, je le ferai avec un autre titre...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te conseille fortement d'en choisir un autre !

      Supprimer
  2. Je ne me rue plus sur les romans de Teulé. J'attends... et j'observe les réactions des lecteurs. Je crois que je fais bien :P

    RépondreSupprimer
  3. Moi aussi j'aime bien le retrouver de temps en temps, pour les mêmes raisons que toi semble-t-il, mais j'ai parfois été déçue (par l'histoire d'Héloïse et Abélard par exemple). Peut-être tenterai-je celui-ci, pour goûter moi-même...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais beaucoup plus apprécié Héloïse et Abélard que celui-ci !

      Supprimer
  4. Moi qui ai adoré les romans de ses débuts ("Je, François Villon", "Darling"), et apprécié certains autres ("Mangez-le si vous voulez", ou "Le magasin des suicides"), j'avoue avoir un peu délaissé cet auteur depuis qu'il me donne l'impression de réutiliser à chaque roman la même recette...
    Ton avis ne m'incite pas à renouer avec ce titre, en tous cas..

    RépondreSupprimer
  5. Après un abandon, je n'ai plus tenté cet auteur, pas pour moi on dirait...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas la peine de forcer quand ça ne veut pas...

      Supprimer
  6. Moi qui n'aime pas Teulé, ça me conforte dans l'idée de ne pas le lire...

    RépondreSupprimer
  7. Bouh ! J'aime bien Teulé mais là, ça ne me fait pas du tout envie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne vais pas te contredire malheureusement.

      Supprimer
  8. Ah tiens... je comprends ce que tu veux dire, mais pour ma part je me suis laissé embarquer...

    RépondreSupprimer
  9. Il y a un moment déjà que j'ai laissé tomber cet auteur, et je crois bien que je vais continuer !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'y pas de raison de revenir vers lui avec ce roman.

      Supprimer
  10. Un auteur que j'ai un peu délaissé, je trouvais qu'il tournait en rond, justement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est exactement ça avec ce nouveau roman, qui n'est pas mauvais hein, mais déjà vu.

      Supprimer
  11. Erkkkk moi qui en avais tant envie tant ce monsieur me plait !
    Ce sera le suivant ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi je l'aime beaucoup ce monsieur, mais là c'est la grosse déception.

      Supprimer
  12. Ça fait déjà quelques livres que teulé ne semble plus savoir que faire de ses souvent excellentes idées... Dommage

    RépondreSupprimer
  13. Oups !
    Bon cela dit, je ne l'aurais pas lu. j'en ai lu un de lui (Je, François Villon) et cela m'a suffit.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pourtant mon préféré de lui !

      Supprimer
  14. Je ne connais pas Teulé, donc je ne commencerai pas par celui là !

    Je passe

    RépondreSupprimer
  15. J'ai l'impression que ça fait un moment qu'il s’essouffle. C'est dommage, parce que moi aussi, j'aime sa langue fleurie et sa sexualité débridée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'essoufflement, c'est en effet l'impression qu'il donne malheureusement.

      Supprimer
  16. Toujours pas lu Teulé mais c'est en projet (un jour, par curiosité). Je passerai sur celui-là mais quel dommage, le postulat de départ était très affriolant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y avait de quoi avoir l'eau à la bouche, c'est vrai.

      Supprimer
  17. Bien envie de retourner dans son univers et celui-ci est retenu... Je verrai. Je pense qu'il faut des pauses pour mieux l'apprécier

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais fait une bonne pause entre celui-ci et son précédent pourtant.

      Supprimer
  18. merci de l'avoir lu pour moi. un titre de moins à noter.

    RépondreSupprimer
  19. Ah zut le début avait l'air sympa avec tout ces gens qui dansent :D J'avoue je n'ai encore jamais lu de roman de Jean Teulé mais le personnage m'intrigue et a l'air très sympa! A la Foire du Livre de Bruxelles il y avait une file monstre pour lui et il avait toujours le sourire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le personnage est très attachant et très drôle, j'adore l'écouter.

      Supprimer
  20. Je l’ai lu et apprécié pour le style ( des descriptions hautes en couleur et un mélange de vocabulaire étonnant). Comme d’habitude, de coups de griffe vers les nobles et les institutions religieuses, certes plus colorées que profondes. Pas le meilleur de l’auteur mais fidèle à son univers.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Fidèle à son univers mais en beaucoup moins bien je dirais.

      Supprimer
  21. La lecture de Charly 9 m'avait fait cette impression, et depuis je n'ai plus trop envie de le lire :(

    RépondreSupprimer
  22. oh nooon! Strasbourg est ma ville de cœur et rien que pour ça, je voulais lire le roman, et comme toi, j'aime le Teulé qui verse dans l'historique. Tant pis, si tu t'ennuies pour 160 pages, je laisse tomber.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Donne lui quand même sa chance, on ne sait jamais ;)

      Supprimer
  23. MDR - il était l'invité de LGL et parlait de cette histoire étrange de gens dansant jusqu'à la mort .. bon toujours pas lu du Teulé et je pense que je peux très bien vivre sans ! Je te laisse, on file à Montréal (sous la neige) - librairies nous voilà !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux vivre sans l'avoir lu, oui, je pense d'ailleurs que ce n'est pas vraiment un auteur pour toi.

      Supprimer
  24. Je n'ai vu aucun avis positif sur ce roman. Je n'arrive pas à lire Jean Teulé mais j'aime le personnage, et on peut dire qu'il vend bien ses romans... Est-ce que tout a été dit en interview sur cette histoire ? Peut-être.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Clairement, il sait vendre ses romans, c'est une qualité que l'on ne peut lui retirer.

      Supprimer
  25. Ah, ce n'est donc pas avec celui-là que je ferai connaissance avec Teulé. On m'a très récemment recommandé celui sur Verlaine (je ne sais plus quel en est le titre). Tu l'as lu ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Celui sur Verlaine est très bien, oui, mais mon préféré reste celui consacré à Villon.

      Supprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !