dimanche 22 novembre 2009

Le goût de la mort


Evan Hunter, Richard Marsten, Hunt Collins, autant de pseudonymes pour un seul et même auteur. Avant de débuter la célèbre série du 87e District, Ed Mc Bain a écrit près de 25 nouvelles policières pour des revues au début des années 50.

Ce recueil en contient neuf, publiées entre 1953 et 1955. Œuvres de jeunesse, elles sont regroupées dans trois thèmes : Gamins ; Détectives privées ; Flics et voyous. Même si elles manquent parfois de maturité, ces nouvelles constituent un superbe exemple de ce qu’est la genèse d’une œuvre. Certes, Ed Mc Bain tâtonne un peu et ne maîtrise pas toujours bien ses intrigues. Il cherche aussi à s’affranchir de l’héritage de Chandler et de Dashiell Hammett. Mais tous les éléments qui feront de lui un auteur majeur se mettent déjà en place : des personnages très variés et crédibles, des dialogues ciselés et la présence indispensable de la ville, actrice qui tient un rôle principal dans la plupart des récits.

Chaque nouvelle est précédée d’une petite présentation faite par l’auteur. Cette mise en perspective permet de mieux cerner encore les prémices de « l’œuvre à venir », ces fameuses Chroniques du 87e District qui représentent aujourd’hui une série incontournable de la littérature policière mondiale.

Le goût de la mort est un recueil important. Il marque les débuts dans le métier d’un futur grand auteur de polar. C’est un argument suffisant pour que vous y jetiez un œil !


Le goût de la mort, d’Ed Mc Bain, Éditions Archipoche, 2009. 6,50 euros.

L’info en plus : Les ultimes romans de la saga du 87e district viennent d’être publiés dans le 9ème volume de l’intégrale Omnibus consacrée à Ed Mc Bain. Cette intégrale regroupe donc au final les 66 romans de ces chroniques « ordinaires » d’un commissariat de quartier de la ville d’Isola, sœur jumelle imaginaire de New York. Un must absolu que tout amateur de polar qui se respecte se doit de posséder dans sa bibliothèque.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !