mardi 24 novembre 2009

Esteban T3 : la survie

1900, au sud de la Patagonie. Esteban, 12 ans, s’est embarqué dans une sacrée galère. En s’engageant sur le Léviathan, il ne pensait pas qu’il finirait bloqué dans les glaces de l’antarctique. Tout avait pourtant bien commencé : le capitaine l’avait d’abord pris comme mousse. Puis, les circonstances aidant, il était devenu un héros en tuant cette baleine bleue d’un seul jet de harpon.


Oui mais voila, le Léviathan a croisé la route de ce satané baleinier à vapeur. Ne supportant pas ces bateaux modernes, le capitaine a voulu lui jouer un tour pendable, mais les rôles se sont inversés et le Léviathan est devenu une proie pour le bateau adverse. Acculé au fin fond de l’antarctique, l’équipage voit les glaces s’épaissir avec l’arrivée de l’hiver. Pris au piège, le Léviathan ne peut plus bouger. La décision est prise de répartir les hommes dans des chaloupes pour tenter de regagner la terre ferme.

Commence alors un voyage mouvementé. Il faut éviter les icebergs et les vagues qui peuvent vous faire chavirer en une seconde. Bientôt les vivres s’amenuisent et les rameurs n’ont plus la force de diriger correctement la chaloupe. Et puis il y a le froid, glacial. Si un homme tombe à l’eau, il sera impossible de le réchauffer et de le sécher. Bref, la situation semble désespérée…

Matthieu Bonhomme sait retranscrire à la perfection la dureté de l’hiver au Pôle Sud : la vapeur des respirations, la brume omniprésente, le mouvement des vagues. Le lecteur souffre avec ces hommes que le désespoir semble gagner davantage à chaque page. Un petit conseil : installez-vous confortablement au coin du feu ou sous les couvertures pour lire cette BD. Et laissez-vous emporter dans une aventure qui, comme le journal de Tintin à la grande époque, s’adresse aux lecteurs de 7 à 77 ans.

Esteban T3 : La survie, de Matthieu Bonhomme, Éditions Dupuis, 2009. 10,40 euros.

L’info en plus : En début d’année est parue une autre BD mettant en scène des hommes au prise avec le rude climat de l’antarctique : Endurance est le nom d’un bateau qui, en 1914, s’est lancé dans une folle expédition vers le pôle Sud avec à son bord Sir Ernest Shackleton, explorateur anglais qui voulait tenter la traversée du continent de la mer de Weddell à la mer de Ross via le pôle. Un roman graphique basé sur une histoire vraie qui s’adresse aux plus grands pour découvrir une aventure humaine parmi les plus incroyables du XXe siècle.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !