mercredi 17 janvier 2024

Le bal des folles - Véro Cazot et Arianna Melone

Paris, 1885. Eugénie est internée de force par son père à La Salpêtrière parce qu’elle affirme dialoguer avec les esprits. Un don qui lui vaut d’être cloîtrée dans un bâtiment de l’hôpital où sont traitées les « hystériques ». Eugénie y découvre le parcours de ses sœurs de souffrance et les méthodes discutables du renommé professeur Charcot, médecin en charge du service qui pratique l’hypnose pour traiter ses patientes. Un univers où la captivité est le meilleur moyen trouvé par les hommes pour mettre hors d’état de nuire des femmes considérées comme « nuisant à l’ordre public ».

Victoria Mas a obtenu un succès aussi inattendu que phénoménal avec son premier roman Le Bal des folles : Prix Renaudot des lycéens, inscription dans les programmes scolaires du lycée, adaptation cinématographique et, pour ce qui nous intéresse aujourd’hui, adaptation en BD.

D’un point de vue graphique, rien à dire, les aquarelles tout en douceur d’Arianna Melone rendent à merveille l’ambiance vaporeuse et éthérée qui traverse le récit. Pour ce qui est du scénario, le résultat est moins convaincant. Trop de scènes réduites à quelques cases, trop de scènes qui ont carrément disparu par rapport au texte d’origine, bref tout avance trop vite, au point que l’on a l’impression de survoler les événements. La psychologie des personnages n’est pas suffisamment approfondie et les femmes qui, dans le roman, suscitaient admiration et empathie, ont du mal à se rendre attachantes.

Conclusion, si l'on ne veut pas en déceler les faiblesses, mieux vaut lire cet album sans avoir lu le roman. Et en même temps, il vaudrait mieux ne pas en rester à la simple découverte de la BD si l’on souhaite profiter de toute la richesse de l’œuvre de Victoria Mas. Bref, débrouillez vous comme bon vous semble...

Le bal des folles de Véro Cazot et Arianna Melone (d’après Victoria Mas). Albin Michel, 2021. 130 pages. 21,90 euros.


Toutes les BD de la semaine sont aujourd'hui chez Noukette






14 commentaires:

  1. Comme c'est dommage...
    Je passe sur la BD, d'autant que je veux lire le roman, même si graphiquement, oui ça semble beaucoup (mais ça ne fait pas tout!)

    RépondreSupprimer
  2. Je pense que je lirai l'album à l'occasion, mais je retiens que le roman est bien meilleur ! ;)

    RépondreSupprimer
  3. je vais en rester au roman alors !

    RépondreSupprimer
  4. Ayant lu le roman, je vais en rester là, mais entre le film et la BD, voilà un roman souvent adapté

    RépondreSupprimer
  5. J'avais été enthousiasmée par le roman et j'avais apprécié l'adaptation cinématographique. Je pense, à la lecture de ton commentaire, que je ne m'aventurerai pas à lire la BD. Pourtant les dessins à l'aquarelle semblent très beaux.

    RépondreSupprimer
  6. Je ne me souvenais pas du tout que tu avais lu le roman... et encore moins que tu avais aimé...! Il doit être quelque part sur mes étagères d'ailleurs... Je passe pour la BD du coup :-)

    RépondreSupprimer
  7. Bref, débrouillez vous comme bon vous semble... : ça va bien nous aidez, ça tient ! ;-)

    RépondreSupprimer
  8. N'ayant pas apprécié le roman, je ne m'aventurerai pas dans son adaptation...

    RépondreSupprimer
  9. J'ai le roman en poche. Peut-être commencer par là tant le sujet me tente.

    RépondreSupprimer
  10. Vu ce que tu en dis, j'aurais envie de commencer par le roman mais si je croise cette BD à la médiathèque, on verra ! Le sujet est assez glaçant mais intéressant.

    RépondreSupprimer
  11. Ah, dommage que la profondeur des personnages ne soit pas au rendez-vous. Les illustrations par contre... wow!

    RépondreSupprimer
  12. Tiens, c'est peut-être pour moi, je n'ai pas lu le roman et je n'ai pas l'intention de le faire mais la BD pourrait m'instruire sur son contenu ;)

    RépondreSupprimer
  13. Le roman est à côté de mon lit, il attend sagement son tour... Je vais donc éviter la bd !

    RépondreSupprimer
  14. J'ai bien aimé le roman, je l'ai trouvé audacieux pour une première oeuvre et très bien construit. Je lirai le roman graphique si je le croise à la bibliothèque.

    RépondreSupprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !