mercredi 12 octobre 2022

Back to Japan - Mélusine Mallender, Laure Garancher et Clémentine Fourcade

Paris, Juin 2010. Mélusine Mallender décide de ramener sa vieille moto sur ses terres d’origine, au Japon, en traversant l’Europe et une partie de l’Asie. Plus de 12 000 kilomètres, seule au guidon de sa 125 cm³. Traverser la Suisse, l’Autriche, la Slovaquie, l’Ukraine, le Kazakhstan, l’Ouzbékistan et la Russie jusqu’à Vladivostok, où un bateau les emmènera, elle et sa monture, jusqu’au pays du soleil levant. Quatre mois sur les routes avec une tente, un sac à dos et un moral d’acier pour seuls compagnons.

Le projet est insensé, ses proches ne cessent de lui répéter. C’est une femme. Seule. Sa moto est en fin de vie. Les routes sont dangereuses, surtout à une époque où les téléphones portables sont loin d’être des petits bijoux de technologie et où il faut aller dans un cybercafé pour communiquer avec la France. Mais Mélusine est déterminée. Elle sait que le voyage ne sera pas de tout repos, elle sait que la peur va l’accompagner tout du long, mais elle ne veut pas laisser cette dernière gagner la partie. Car elle sait également que sa volonté d’aventure et de grands espaces sera plus forte que tout.  

Entre le carnet de voyage, le récit de vie et l’autobiographie, ce Back to Japan ne cesse de diffuser de bonnes ondes à chaque coin de page. Parce que Mélusine Mallender est une exploratrice qui ne se la raconte pas. Parce qu’elle se livre en toute simplicité, sans jamais se plaindre, ni s’extasier faussement, sans jamais cacher les difficultés rencontrées ni les moments de bonheur partagés. Parce que son attitude et ses pensées laissent couler des torrents d’humanité (comme la couverture le suggère d’ailleurs magnifiquement). Parce que sans embarquer dans son sac à dos un féminisme militant elle défend en toute simplicité le droit des femmes disposer d’elles-mêmes, à suivre leurs aspirations avec passion et détermination. Et sans pour cela mettre un couvercle sur les problématiques posées par un si long voyage en solitaire alors que l’on ne fait pas partie de la gente masculine. 

Hymne à l’indépendance et à la liberté, ce road-trip transforme le dépassement de soi en aventure positive et vivifiante. Une lecture qui fait du bien, ni plus ni moins !

Back to Japan de Mélusine Mallender, Laure Garancher et Clémentine Fourcade. Nathan, 2022. 160 pages. 22,00 euros.



Toutes les BD de la semaine sont à retrouver chez Noukette






4 commentaires:

  1. je note, ça pourrait être une jolie idée cadeau pour mon aventurière à moi :)

    RépondreSupprimer
  2. pourquoi pas faire ce voyage depuis le canapé!

    RépondreSupprimer
  3. je n'étais pas forcément tentée en voyant le titre et la couv' mais tu m'intrigues quand même pas mal !!

    RépondreSupprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !