mercredi 6 octobre 2021

Wake up America, l’intégrale : 1940-1965 : 25 ans de lutte pour les droits civiques - John Lewis, Andrew Aydin et Nate Powell

Un pavé de près de 600 pages regroupant les 3 tomes parus précédemment qui relate l’incroyable parcours de John Lewis, né en 1940 dans une fratrie de 10 enfants au fin fond de l’Alabama et qui mena aux côtés de Martin Luther King le combat pour les droits civiques. On y découvre la construction de son identité politique et son engagement pour l’égalité à travers la croisade menée au début des années 60 par des étudiants et militants noirs baptisés « les voyageurs de la liberté » dont le but était de mettre un terme à la discrimination raciale dans les bus et les gares routières des états du sud. Apôtre de la non-violence, plusieurs fois emprisonné pour troubles à l’ordre public, il se bat pour que la population noire puisse s’inscrire sur les listes électorales dans le Mississipi et l’Alabama alors que dans ces états les autorités, défiant les lois fédérales, maintiennent la ségrégation. Infatigable défenseur de la liberté et de l’égalité, John Lewis fut, de 1986 à son décès en juillet 2020, sénateur de la Chambre des représentants, constamment réélu dans le 5ème district de Géorgie.

Une biographie dense, politique, aussi émouvante que révoltante, miroir de la lente et douloureuse évolution de la question raciale aux États-Unis dans la seconde moitié du 20ème siècle. Le propos est certes engagé mais il ne tombe pas dans le manichéisme primaire et ne cherche pas à régler des comptes. Pas de haine, pas de leçon de morale, les faits se suffisent à eux-mêmes et l’expression inadmissible de la ségrégation relève d’une évidence ne pouvant souffrir la moindre contestation. La complexité de la situation et des enjeux est d’ailleurs décrite avec un effort de vulgarisation qui rend l’ensemble d’autant plus instructif et marquant. John Lewis n’est pas présenté comme un super héros de la cause qu’il n’a cessée de défendre, le portrait n’a rien d’hagiographique, le discours étant au final plus pédagogique que militant. 

Niveau dessin, Le noir et blanc de Nate Powell, sobre et puissant, donne à voir à la fois l’ignoble réalité et la volonté inébranlable d’une communauté décidée coûte que coûte à ne plus se résigner et à gagner la dignité à laquelle chaque américain est en droit d’aspirer, quelle que soit sa couleur de peau. 

Une lecture parfois exigeante, toujours passionnante et absolument indispensable.

Wake up America, l’intégrale : 1940-1965 : 25 ans de lutte pour les droits civiques de John Lewis, Andrew Aydin et Nate Powell. Rue de Sèvres, 2021. 560 pages. 30,00 euros.
















17 commentaires:

  1. Il me la faut celle-là, le récit doit être passionnant et édifiant.

    RépondreSupprimer
  2. Mes échappées livresques6 octobre 2021 à 09:11

    Je me plonge dedans bientôt, une lecture qui s'annonce passionnante.

    RépondreSupprimer
  3. j'espère que ce grand pays arrivera enfin à combattre ce mal terrible

    RépondreSupprimer
  4. J'ai lu les 3 tomes et c'est un essentiel pour moi! Par contre, en tomes séparés c'est déjà de gros livres, ça ne doit pas être facile à lire en intégrale vu la taille! ;-)

    RépondreSupprimer
  5. Très intéressante. Je l'ai au collège où les élèves de troisième étudient la ségrégation. Ils l'empruntent, picorent, regardent les images... et les avis sont assez positifs.

    RépondreSupprimer
  6. Incontournable oui ! Cette intégrale fera une parfaite idée cadeau sous le sapin !

    RépondreSupprimer
  7. Je le sens bien, que ce doit être indispensable. Voir avec la bibli.

    RépondreSupprimer
  8. Il me manque encore la lecture du 3e tome. Merci de me le rappeler :)

    RépondreSupprimer
  9. Je la lirai un jour, c'est sûr !

    RépondreSupprimer
  10. Ah oui, 600 pages de BD, ça se salue quand même pour le travail que ça a dû représenter, même si c'est un 3 en 1. Et puis ça mérite le détour, rien que pour le sujet.

    RépondreSupprimer
  11. Le nombre de pages est énorme, ça fait un peu peur mais je regarderai si la bibliothèque a acheté cette BD !!!

    RépondreSupprimer
  12. faut que je regarde plus près cette collection historique !

    RépondreSupprimer
  13. J'avais lu et aimé le premier tome, il me faut poursuivre

    RépondreSupprimer
  14. J'avais commencé le tome 1 mais je n'avais pas poursuivi! Cela me semble être une belle opportunité de voir les tomes réunis.

    RépondreSupprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !