mercredi 13 octobre 2021

Moon River - Fabcaro

Betty Pennyway, célèbre actrice d’Hollywood, vient de subir une terrible agression pendant son sommeil. Bien que le coupable ait oublié son cheval dans le lit de la victime, le lieutenant Baxter, en charge de l’enquête, dispose de peu d’indices…

Voilà voilà, Fabcaro est de retour avec un récit au long cours et on se bidonne à (presque) chaque page. J’avais pourtant fini par me lasser de son humour absurde. La suite d’Open Bar l’an dernier m’avait donné l’impression de tourner en rond, comme si l’auteur de Zaï Zaï Zaï avait fini par s’enfermer dans une routine, une méthode qui a fait ses preuves et qu’il aurait décidé d’user jusqu’à la corde. 

Même s’il ne se renouvèle pas fondamentalement dans ce Moon River (utilisant par exemple toujours - mais moins que d’habitude - le gaufrier de six cases identiques où seul le texte change d’une case à l’autre), il montre sa maîtrise du running gag, son génie du non-sens et son art consommé de l’autodérision. Il y a l’enquête sans queue ni tête qui avance malgré tout avec une logique plutôt cohérente. Il y a les dialogues à hurler de rire. Et puis il y a l’insertion dans le récit du quotidien de l’auteur, un auteur qui a du mal à convaincre son éditeur du bienfondé de son scénario et qui est la honte de ses filles tant ledit scénario risque de faire d’elles des parias auprès de leurs connaissances. Cette incursion de l’autofiction dans la fiction est hilarante et suffisamment bien dosée pour ne jamais devenir trop envahissante, bref elle fonctionne à merveille. 

 Niveau dessin les décors sont comme d’habitude réduits au strict minimum et les visages toujours aussi peu expressifs, même si celui de Betty Pennyway est finalement le nœud de l’intrigue (si je puis dire et si je puis oser un brin d’humour au ras des pâquerettes – private joke pour celles et ceux qui ont lu l’album).

Un régal de bout en bout. Il n’y a décidément que Fabcaro pour me faire autant rire en BD. 

Moon River de Fabcaro. Éd. Six pieds sous terre, 2021. 80 pages. 16,00 euros.



Toutes les BD de la semaine sont chez Stephie







36 commentaires:

  1. Je passe j'ai du mal avec cet auteur !

    RépondreSupprimer
  2. Moi je note, c'est mon truc, et puis j'attends la bibli quand même...

    RépondreSupprimer
  3. Je n'ai encore lu aucune BD de Fabcaro (le graphisme me retient un peu, je pense) mais on m'a prêté le roman "Le Discours" donc ce sera une première approche ! J'espère que ça va me faire rire! ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le discours est le seul roman de lui que j'ai lu et j'avais beaucoup aimé.

      Supprimer
  4. J'aime beaucoup cet auteur et je ne m'en suis pas encore lassé, je note donc celui-ci !

    RépondreSupprimer
  5. J'adore son humour ! Je le lirai, c'est sûr !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand on aime Fabcaro, impossible de rater chaque nouvelle publication.

      Supprimer
  6. je ne suis pas vraiment réceptive à l'humour de non sens, en général je comprends pas mais j'avais finalement bien aimé Zaï Zaï Zaï, je n'ai jamais retenté l'expérience depuis

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour Jérôme, j'avais aimé Et si l'amour c'était aimer, alors, je note celui-ci, si tu dis que tu as beaucoup ri...
    Syl.

    RépondreSupprimer
  8. J'y jetterai un oeil, il me fait toujours mourir de rire !

    RépondreSupprimer
  9. Il est redevenu bon alors ;) ? Oui, je le lirai...

    RépondreSupprimer
  10. Il me fait aussi mourir de rire et j'en ai bien besoin .

    RépondreSupprimer
  11. Oh mais voilà une bonne nouvelle ! C'est vrai que ça faisait un petit moment que je n'étais pas revenue à Fabcaro comme si inconsciemment, je sentais que je n'allais pas apprécier autant qu'avant, mais là je note !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu pourrais remettre le pied à l'étrier avec cet album je pense.

      Supprimer
  12. je note, je tacherai de la feuilleter à la librairie vu que je n'ai pas forcément adhéré à ce que j'ai découvert de lui...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est préférable d'y jeter un œil avant de te lancer alors.

      Supprimer
  13. Je ne ris pas toujours, alors on verra si je la croise ;)

    RépondreSupprimer
  14. je n'ai pas été complètement convaincue par Le Discours, mais je vais tenter FabCaro en BD!

    RépondreSupprimer
  15. Moi aussi, je me suis un peu lassée de cet auteur, pour les mêmes raisons que toi ... Je me sens quand même un peu tentée par celui-ci puisque tu dis que l'humour fonctionne encore Et puis, même un peu lassée, je me suis quand même régalée avec son roman, Le discours.

    RépondreSupprimer
  16. Franchement, je te le conseille sans restriction.

    RépondreSupprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !