mercredi 20 janvier 2021

Blanc autour - Wilfrid Lupano et Stéphane Fert

Connecticut, 1832. Si dans cet état du nord l’esclavage n’a plus cours, la population n’en est pas pour autant prête à accepter une quelconque forme d’égalité avec les afro-américains. Alors quand l’institutrice Prudence Crandall accepte dans sa classe une adolescente noire, le scandale éclate et les familles des autres élèves décident de retirer leur progéniture de l’école. En réponse à la tournure prise par les événements, Miss Crandall décide d’ouvrir un établissement scolaire réservé aux jeunes filles de couleur. Une décision courageuse mais impossible à accepter pour la population blanche locale.


Basée sur l’histoire vraie de la Canterbury Femal School, ce récit édifiant, au-delà de son propos contre le racisme et pour l’émancipation, insiste sur l’aspect humain d’un projet aussi « révolutionnaire » que provocateur. Et derrière les éléments insupportables de cet épisode peu connu de l’histoire américaine se dessine le portrait d’un groupe de jeunes femmes n’ayant pas hésité à mettre leur vie en jeu pour accéder à l’instruction. Les auteurs ont choisi de focaliser leur attention sur elles davantage que sur l’enseignante blanche qui, malgré la noblesse de son combat, risquait bien moins de tourments que ses élèves. Au final ce sont elles les vraies héroïnes de l’album, à la fois touchantes, fragiles et d’une grande force de caractère : « Nous mettons les enfants au monde et nous les élevons. Des femmes noires instruites auront des enfants instruits, qui auront des enfants plus instruits encore. »

Le trait tout en souplesse et quelque peu « cartoonesque » de Stéphane Fert, loin d’un réalisme visuellement trop perturbant, élargit la portée du message à des lecteurs peu sensibles aux récits historiques hyper documentés (même si pour le coup les événements relatés ne souffrent d’aucune approximation et ont été validés par la conservatrice actuelle du musée Prudence Crandall).

Un album puissant et révoltant qui permet d’aborder avec une remarquable finesse narrative des thématiques malheureusement toujours d’actualité.

Blanc autour de Wilfrid Lupano et Stéphane Fert. Dargaud, 2021. 142 pages. 20,00 euros.



Les BD de la semaine sont chez Stephie
Une lecture partagée avec Noukette










25 commentaires:

  1. L'avis de Bidib la semaine passée m'avait déjà convaincue. Le tien, et celui de Noukette, me la rend indispensable.

    RépondreSupprimer
  2. C'est vraiment la BD du moment ! (et elle est bien tentante)

    RépondreSupprimer
  3. Vous faites bloc avec Noukette aujourd'hui, ça me permet de souligner doublement cet album déjà noté. Merci ! ;)

    RépondreSupprimer
  4. Bon, vous vous y êtes mis à trois, on ne peut pas lutter ! Mais ça tombe bien, ma prochaine commande pour le CDI doit partir en fin de semaine, y'a plus qu'à rajouter une ligne !

    RépondreSupprimer
  5. vous êtes en effet très convaincants tous les 3!

    RépondreSupprimer
  6. Quel bonheur cette association d'auteurs ! Un futur incontournable !

    RépondreSupprimer
  7. Je viens de la voir passer et je l'ai notée !

    RépondreSupprimer
  8. J'espère pouvoir bientôt me procurer cet album !

    RépondreSupprimer
  9. C'est marrant, ma réserve sur cet album porte justement sur l'association trait/sujet que je trouve presque un peu maladroite...

    RépondreSupprimer
  10. Un duo d'artiste qui savent faire des albums touchants. J'ai prévu de le lire la semaine prochaine.

    RépondreSupprimer
  11. Très tentée par cet album, j'espère pouvoir le lire bientôt !

    RépondreSupprimer
  12. je crois qu'il faut toujours parler de ce sujet , c'est tellement révoltant.

    RépondreSupprimer
  13. Ouf, j'ai cru un moment que tu avais cessé de bloguer ! Et un Lupano sur ma LAL, un ! J'adore la couverture et évidemment le sujet est incontournable.

    RépondreSupprimer
  14. Un des titres de ce début d'année qui m'attire le plus !

    RépondreSupprimer
  15. Je suis vraiment enthousiaste à l'idée de la découvrir ! Et cet avis forge encore plus ma détermination 😉

    RépondreSupprimer
  16. je suis passée à côté de cette sortie mais une chose est sûre : je veux le lire !

    RépondreSupprimer
  17. Je sais que je vais adorer, je vais l'acheter prochainement.

    RépondreSupprimer
  18. je viens de finir ma chronique pour mercredi prochain et je rejoins ton avis !!

    RépondreSupprimer
  19. Déjà notée, elle me tente beaucoup. Pas encore dispo à la bib malheureusement.

    RépondreSupprimer
  20. Juste une petite correction : c'est Dargaud et non Delcourt qui édite cette BD...

    RépondreSupprimer
  21. Pourquoi pas ?
    Au plaisir de te relire...

    RépondreSupprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !