mercredi 9 décembre 2020

A mains nues T1 : 1900-1921 - Leïla Slimani et Clément Oubrerie

Leïla Slimani et Clément Oubrerie, un joli duo pour décrire le parcours de Suzanne Noël, féministe et pionnière de la chirurgie plastique du début du 20ème siècle. Une femme au destin incroyable, née dans une famille de la petite bourgeoisie, mariée très jeune à un médecin parisien et qui, s’ennuyant dans son statut de notable, décide un jour de reprendre ses études. Après avoir obtenu le baccalauréat, elle se dirige vers la médecine et découvre les formidables possibilités de la chirurgie réparatrice, un domaine dont elle deviendra une spécialiste mondialement reconnue. 

Préférant sa carrière à son rôle d’épouse et de mère, elle refuse de renoncer à ses aspirations professionnelles, brisant le carcan patriarcal dans lequel « la bonne société » souhaiterait la voir rester. Femme libre, elle mène une double vie auprès d’un interne de la faculté de médecine sans la moindre culpabilité. Au cours de la première guerre mondiale, Suzanne Noël développe des protocoles révolutionnaires pour réparer les gueules cassées et pendant les années folles, elle va chercher à mettre en place des techniques de rajeunissement que l’on peut considérer comme les premiers liftings de l’histoire. Pour elle la chirurgie esthétique est une forme d’émancipation féminine, une possibilité de se sentir mieux dans son corps à une époque où se développe l’industrie de la mode et où apparaissent de nouveaux canons de beautés.  

Difficile de ne pas se montrer admiratif devant une telle force de caractère, une telle volonté d’indépendance et une telle confiance en soi. Ce premier tome peint une trajectoire aussi passionnante qu’impressionnante et offre l’occasion de découvrir une héroïne oubliée du 20ème siècle. La suite montrera, entre autres, son engagement dans le combat pour le droit de vote des femmes et plus généralement sa lutte pour l’amélioration de la condition féminine. Inutile de vous dire que j’attends cette suite avec impatience.

A mains nues T1 : 1900-1921 de Leïla Slimani et Clément Oubrerie. Les Arènes, 2020. 104 pages. 20,00 euros.   

 


Les BD de la semaine sont chez Noukette



12 commentaires:

  1. je n'étais pas forcément tentée au départ mais ce que tu en dis attise ma curiosité !!

    RépondreSupprimer
  2. Inutile de te dire que je te remercie, je ne connaissais ni cette dame, ni cette BD!

    RépondreSupprimer
  3. j'aime la plume de Leïla Slimani alors ça devrait me plaire!

    RépondreSupprimer
  4. J'ai entendu Leïla Slimani en parler et j'ai bien envie de la lire !

    RépondreSupprimer
  5. Ah je suis curieuse. J'aime en découvrir plus par le biais de la BD et j'ai bien envie de lire ce portrait !

    RépondreSupprimer
  6. J'ai vu un reportage sur cette femme il y a peu, impressionnant ! La BD m'intéresse mais j'ai vraiment du mal avec l'univers graphique de Oubrerie, ça m'arrête un peu...

    RépondreSupprimer
  7. Mes échappées livresques10 décembre 2020 à 07:44

    Lu hier, j'ai été également conquise par ce premier tome qui s'est révélé être passionnant. Vivement la suite!

    RépondreSupprimer
  8. Une collaboration intéressante et un personnage qui force la curiosité. Bon, je vais attendre que le(s) tome(s) suivant(s) paraisse(nt) quand même, j'en peux plus d'attendre les suites...

    RépondreSupprimer
  9. C aussi la fondatrice du mouvement soroptimiste , fraternités de femmes ,qui existe encore aujourd'hui et qui lutte pour l amélioration de la condition féminine

    RépondreSupprimer
  10. Qu'est-ce que ça doit être intéressant, et puis c'est signé Leila Slimani, je dis oui!

    RépondreSupprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !