mardi 22 janvier 2019

Captain Mexico - Guillaume Guéraud

Paco n’en peut plus de sa vie misérable dans un village à la frontière entre le Mexique et les États-Unis. Il n’en peut plus de la cabane en planches où toute la famille se partage quelques mètres carrés, de sa mère qui lui fiche des beignes et de son père qui rêve de traverser le Rio Grande pour aller chercher fortune chez l’Oncle Sam. Paco voudrait mettre fin à la pauvreté, il sait qu’elle sera vaincue par la révolution, que les travailleurs exploités ne doivent plus accepter leur insupportable condition. Mais il sait aussi que les ouvriers ne feront jamais le poids face aux patrons. Un jour pourtant, en se coiffant d’un vieux sombrero poussiéreux trouvé par terre, le jeune garçon se découvre des pouvoirs extraordinaires. Il devient alors Captain Mexico, un super héros qui va tout faire pour défendre les opprimés.

Impayable Guillaume Guéraud, toujours prompt à dénoncer les injustices et à offrir une revanche aux sans voix. Ici c’est avec un humour dévastateur qu’il permet à un enfant de botter le c.. des puissants. Guidé par la figure tutélaire de Zapata, Paco libère les prisonniers et mène la grève, il humilie soldats et policiers et vole au secours de sa dulcinée. Le combat final contre un super vilain américain est à mourir de rire et se termine évidemment par la victoire du bien contre le mal.

Un roman engagé. Sous le vernis de l’humour et de la légèreté, Paco montre la réalité de travailleurs pauvres exploités par la grande puissance voisine qui construit des usines dans leur pays pour produire à moindre coût et refuse de les laisser franchir la frontière. Donald Trompette, le président américain, veut construire son mur mais Captain Mexico va s’employer à l’humilier sans ménagement.

Du suspens, de l’action, une langue moderne proche de l’oralité et des situations cocasses, la recette est simple mais elle fonctionne à merveille. Une pépite jeunesse à dévorer sans modération.

Captain Mexico de Guillaume Guéraud. Rouergue, 2018. 95 pages. 8,80 euros. A partir de 9 ans.

L'avis de Krol

Une pépite jeunesse partagée avec Noukette







9 commentaires:

  1. Je pense que pour celui-là, je vais passer mon tour. Trompette, je n'en peux plus... et il est beaucoup trop près de chez moi.

    RépondreSupprimer
  2. Trompette, voilà qui est joliment engagé.

    RépondreSupprimer
  3. OK OK OK je prends :-p
    Des bises jeune homme, des bises toutes spéciales en ce jour si spécial <3

    RépondreSupprimer
  4. Une langue proche de l'oral ? est-ce pertinent dans le roman ? Je me pose même la question pour la littérature adulte....

    RépondreSupprimer
  5. Ah très contente que ça vous ait plu à tous les deux !

    RépondreSupprimer
  6. Impossible de passer à côté d'un Guéraud... bonne pioche ! :-)

    RépondreSupprimer
  7. Je pense que ce roman plairait plus à mon petit fils que "La perle" de Steinbeck qui denonce un peu la même chose mais dans un autre style!!

    RépondreSupprimer
  8. Arf je ne me souviens plus chez qui je l'avais repéré mais il est noté celui-là. Tout me plaît dans cet album : les thématiques, leur traitement + Mexique.
    Ah mais si, c'est chez Krol (je viens de voir son com').

    RépondreSupprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !