mardi 24 mars 2020

La Divine - Gwladys Constant

Quand sa tante Véra lui a fait découvrir Elie Emerson, un chanteur inconnu, Ludivine ne pouvait pas se douter qu’il allait par la suite occuper une place centrale dans sa vie. D’emblée les textes, la voix et l’univers du jeune homme avaient ensorcelé la collégienne. Avec lui elle avait découvert la force de l’écriture et de la poésie. Du premier concert plutôt confidentiel aux Zéniths, du passage de son statut d’espoir de la chanson à celui de star en puissance, elle n’avait cessé de suivre sa progression. Jusqu’au jour où ils se rencontrèrent pour la première fois…

Le résumé ci-dessus pourrait clairement laisser penser à une bluette de groupie gnangnan aveuglée par sa passion pour un artiste qui l’ignore superbement, mais les choses sont loin d’être aussi convenues. Certes, Elie Emerson en chanteur écorché vif à la Damien Saez a des aspects assez caricaturaux. Mais c’est à travers l’évolution du personnage de Ludivinie que le texte prend toute sa dimension. Au fil des années sa passion pour Elie ne faiblit pas mais entre la collégienne aux yeux plein d’étoiles devant son idole et l’étudiante en littérature à la Sorbone suivant toujours de très près la carrière du chanteur, sa personnalité n’aura de cesse de s’affirmer et de se complexifier.

La Divine est bien plus un portrait de femme qu’un portrait de fan. Une femme au tempérament clame et doux, indépendante et cultivée, difficilement influençable et d’une grande maturité. Une femme moderne que j’ai admirée avec beaucoup de respect au fil des pages de cet excellent roman jeunesse.

La Divine de Gwladys Constant. Alice éditions, 2020. 140 pages. 12,00 euros. A partir de 13-14 ans.




Une pépite jeunesse évidemment partagée avec Noukette









17 commentaires:

  1. Intéressant, en effet. Noté pour mes ados.

    RépondreSupprimer
  2. Le rendez-vous des pépites jeunesse est bien là ! youpi !
    Merci merci j'avoue je m'inquiétais ... Prends soin de toi et de tes proches
    Je t'embrasse et te dit à bientôt

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est le seul rendez-vous auquel je suis resté fidèle ces dernières semaines.

      Supprimer
  3. Ahh joli ça :) "La Divine est bien plus un portrait de femme qu’un portrait de fan. " Bon je laisse le livre à la jeunesse, je n'ai pas trop l'impression que j'y trouverai mon compte malgré tout le bien que tu en dis.

    RépondreSupprimer
  4. Ça fait du bien de reprendre ce rendez-vous, les repères... c'est important...! Et c'est encore une bien belle pioche !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui !!! Je plussoie ♥
      Vive les rendez vous sur la blogosphère !
      Portez vous bien et prenez soin de vous et vos familles
      Des bisous virtuels
      P.S : Noukette j'avais mis un commentaire hier en m'inquiétant mais celui ci n'a pas été édité... Bisous aussi

      Supprimer
    2. Ce rendez-vous là, j'y tiens particulièrement ;)

      Supprimer
  5. encore un roman ado qui me semble intéressant. En ce moment ils vont peut être aller vers la lecture.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils sont plus allés vers les écrans que vers les livres à mon avis...

      Supprimer
  6. Vous en parlez drôlement bien, tous les deux :)

    RépondreSupprimer
  7. Je ne connais pas du tout... pourquoi pas quand ça va arriver chez moi!

    RépondreSupprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !