dimanche 4 juin 2017

Tu ne perds rien pour attendre - Janis Otsiemi

Jean-Marc Ossavou est lieutenant de police à la sureté urbaine de Libreville. Depuis que sa mère et sa sœur ont été tuées pas un chauffard ayant échappé à toute poursuite grâce à son statut de fils de ministre, Jean-Marc joue les redresseurs de tort dans les rues de la capitale gabonaise. Un soir, il prend en stop une serveuse prénommée Svetlana à la sortie d’un casino et la ramène chez elle. Le lendemain, il découvre que Svetlana est morte depuis deux ans et demi. Elle a été retrouvée étranglée dans  un ruisseau et son meurtre a été classé sans suite. Voyant dans la présence de ce fantôme dans sa voiture le signe qu’il doit rouvrir l’enquête, Jean-Marc  reprend à zéro les investigations et met le doigt dans un nid de serpents particulièrement venimeux.

Un polar africain que je ne qualifierais pas « d’exotique » tant je trouve le terme stigmatisant, mais qui garantit un vrai dépaysement.  Par son décor d’abord, par sa langue savoureuse ensuite (un français mâtiné d’expressions locales qui ne tombe jamais dans le folklore) et enfin par la description précise des liens qui unissent politiques et investisseurs étrangers dans un pays gangrené par la corruption.

La citation de Jean-Patrick Manchette en début d’ouvrage n’est pas innocente, j’ai retrouvé dans ce texte bien des aspects du néo polar à la française (le seul type de polar qui me convient vraiment pour tout dire). C’est lent, très descriptif, il ne se passe pas grand chose mais j'ai apprécié la dimension sociale relativement marquée. Une vraie découverte, un roman qui m’a sorti de mon train-train habituel et un flic gabonais que j’aurais plaisir à retrouver dans ses futures enquêtes.

Tu ne perds rien pour attendre de Janis Otsiemi. Sang Neuf (Plon) 2017. 230 pages. 15,00 euros.





14 commentaires:

  1. Merci pour cette totale découverte :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour une fois que je fais découvrir un polar^^

      Supprimer
  2. Une expression souvent entendue lorsque je faisais des bêtises !!

    RépondreSupprimer
  3. Un polar que tu as apprécié ? Je note, alors.

    RépondreSupprimer
  4. D'autres de cet auteur sont bien meilleurs !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tant mieux, je serai ravi de le lire à nouveau.

      Supprimer
  5. Je ne connais pas mais pour une fois que tu en lis un et que tu aimes je vais le retenir ;)

    RépondreSupprimer
  6. Bon, le coup du fantôme dans la voiture, ça m'a fait un peu tiquer mais je crois que je n'ai jamais lu de polar gabonais, voir rien de gabonais du coup, alors s'il t'a enthousiasmé - et d'après ce que tu en dis, ça pourrait vraiment me plaire aussi - j'y jetterais bien un oeil de plus près.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Du polar Gabonais, il faut que tu accroches ça à ton tableau de chasse :p

      Supprimer
  7. Un polar Gabonais ? Voilà qui n'est pas banal... mais pas certaine de te suivre sur ce coup là ! ;-)

    RépondreSupprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !