vendredi 16 juin 2017

Le cœur sauvage - Robin MacArthur

« Non, je ne déteste pas cet endroit ; je déteste ce qui m’arrive quand je m’y trouve. Je déteste l’attirance qu’il exerce sur moi. Le fait qu’il ne conduise nulle part ailleurs qu’à lui-même. »

Onze nouvelles qui mettent en scène des hommes et des femmes vivant en vase clos dans le Vermont, à la frontière de la civilisation et du monde sauvage. Des femmes surtout. Des filles qui aspirent à quitter cette terre natale où l’avenir ne leur réserve rien de bon, des mères depuis longtemps résignées, la plupart esseulées, dépressives et forçant sur la bouteille. On vit dans des cabanes au bord de la rivière, dans un mobile home au fond du jardin, dans une ferme aux murs branlants. Quelques légumes dans le potager, une chaise sous un arbre, la bière fraîche à portée de main. On se permet une sortie au bar, une virée en voiture le samedi soir. Rien de plus. A quoi bon de toute façon.

Des nouvelles à la première personne dominées par la solitude et la perte des illusions. C’est magnifique parce que très pudique, sans les excès de drogue ou de violence que l’on retrouve dans la plupart des ouvrages mettant en scène cette Amérique rurale pauvre, blanche et en perdition. Dans ces contrées isolées on survit sans se plaindre, on préfère le silence aux vociférations. L’écriture va à l’essentiel, mélancolique et ténue, gardant à distance les descriptions lyriques d’une nature foisonnante ou les analyses psychologiques aussi barbantes qu’inutiles.

J’ai aimé ces personnages qui touchent en plein cœur par leur vie simple, leur lucidité, leur chagrin à fleur de peau. Avec ce premier recueil de nouvelles, Robin MacArthur transforme le coup d’essai en coup de maître.

Le cœur sauvage de Robin MacArthur (traduit de l’anglais par France Camus-Pichon). Albin Michel, 2017. 220 pages. 19,00 euros.











36 commentaires:

  1. C'est très encourageant et, pour une fois, ça tombe bien: il est arrivé hier chez moi. Pas d'attente d'un mois! Une de mes prochaine lecture...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sais maintenant que tu as aimé au moins autant que moi ;)

      Supprimer
  2. Me voilà tentée, un auteur qui va à l'essentiel de ses personnages, on dirait.

    RépondreSupprimer
  3. Très tentée ;-) C'est noté

    RépondreSupprimer
  4. Je ne sais ps pourquoi j'ai toujours du mal avec les récits sur l'Amérique profonde...

    RépondreSupprimer
  5. Celui-ci a tout pour me plaire, son cadre, ses personnages, son portrait de société, ses gens du vrai monde... :-*

    RépondreSupprimer
  6. je l'avais repéré en librairie, tu confirmes mon envie de le lire ! merci!

    RépondreSupprimer
  7. Très très envie de le lire !!!

    RépondreSupprimer
  8. Bon, les nouvelles et moi, ça ne passe pas toujours super bien, et là, je ne sais pas trop si ça pourrait être ma tasse de thé. Mode bouclier ON, je protège ma PAL.^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j(ai d'autres cartouches sous le coude pour toi :p

      Supprimer
  9. Pas trop glauque pour une fois. Ça m'attire donc.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, c'est vraiment plus lumineux que glauque.

      Supprimer
  10. Hé hé, je note... dans la collection Terre d'Amériques, il faut dire que les livres me font souvent de l'oeil, mais je préfère attendre une ou deux confirmations !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une collection qui déçoit rarement.

      Supprimer
  11. du bon, voire du très bon si j'ai bien compris! Chouette !

    RépondreSupprimer
  12. Lu plusieurs chroniques qui me pousseraient à le découvrir

    RépondreSupprimer
  13. Réponses
    1. il y a des chances que tu aimes en effet.

      Supprimer
  14. Je lis vraiment peu de nouvelles, mais ce receuil me parle parce qu'on fréquente des Américains originaires du Vermont, et c'est vraiment cette ambiance là qu'on retrouve quand ils en parlent. la ruralité américaine c'est quelque chose

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et encore, la ruralité est très variable d'une région à l'autre.

      Supprimer
  15. Il me tente vraiment beaucoup celui-ci :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il tente tout le monde j'ai l'impression.

      Supprimer
  16. J'aime... Il faut que j'y retourne d'ailleurs...!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hâte de savoir ce que tu vas en penser au final.

      Supprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !