jeudi 3 décembre 2009

Margerin - Lucien T10 : Père et fils

Lucien, le héros fétiche de Frank Margerin, est réapparu l’année dernière dans les librairies après huit ans d’absence. Aujourd’hui paraît le 10ème volume d’une série qui compte de nombreux fidèles depuis la publication du premier album au début des années 80.
Frank Margerin a décidé de faire vieillir son personnage. Il ne voulait plus le confiner dans un environnement rétro, préférant lui faire vivre les problèmes actuels de nombreux parents d’ados. Lucien est donc devenu un quadragénaire bedonnant et grisonnant qui a toutefois gardé la coupe de cheveux qu’il arbore depuis sa première apparition dans la revue Métal Hurlant en 1979. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que le pauvre vieux a mal vieilli : ses deux enfants se moquent de son look et de ses goûts musicaux, sa femme passe sa vie devant internet et les flics ne font même plus attention à lui dans le métro lorsqu’il tente de se faire passer pour un resquilleur. Ses relations avec son fils de 14 ans sont catastrophiques : le père l’emmène au square pour jouer au ballon comme lorsqu’il avait 4 ans ou veut lui faire découvrir les joies du monopoly alors que le gamin préfère passer sa vie devant sa « pléstécheune ». Bref, Lucien a pris un vrai coup de vieux et force est de reconnaître qu’il le vit très mal.

Graphiquement, le trait de Margerin se reconnaît entre mille. Le découpage de chaque planche en trois bandes de trois cases est immuable. Le vrai problème c’est que Lucien ne fait plus rire. Le ressort comique ne fonctionne plus, les planches sont envahies par les dialogues et les chutes de chacune des 11 histoires qui composent ce nouvel album sont sans surprise. La lecture ne m’a même pas arraché un sourire. Et pourtant, je suis un grand fan du rocker à la banane, mais il faut bien avouer que la mécanique ne fonctionne plus.

Vraiment une très grosse déception, au moins aussi grande que l’estime que je porte à Frank Margerin. C’est dire.

Lucien T10 : Père et fils, de Frank Margerin, Éditions Fluide Glacial, 2009. 9,95 euros.

L’info en plus : Pour les nostalgiques, les éditions Fluide Glacial publieront au mois de février 2010 les première histoires dessinées par Margerin sous le titre Frank Margerin présente : l'intégrale. L’occasion de retrouver la planète Pluton et les banlieues un brin sordides qui ont permis de lancer la carrière du papa de Lucien.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !