mercredi 2 mars 2022

Histoire d’une mouette et du chat qui lui appris à voler - Cever (d'après Luis Sepulveda)

J’avoue, j’y suis allé sur la pointe des pieds. Un dessinateur signant son tout premier album, un éditeur inconnu, un surprenant parti pris du noir et blanc pour un titre qui se veut « jeunesse » et surtout une tentative d’adaptation du merveilleux roman du regretté Luis Sepulveda qui, à mes yeux, reste une œuvre « intouchable ». Bref, tous les ingrédients étaient réunis pour que la déception soit à la hauteur de mes craintes. 

Mais avant de sortir (éventuellement) les crocs, revenons deux secondes sur la magnifique histoire de la mouette Kengah qui, après s’être péniblement extraite d’une nappe de pétrole, se pose sur le balcon de Zorbas, « le chat grand noir et gros ». Un chat auquel elle fait promettre, avant d’expirer son dernier souffle, qu’il ne mangera pas l’œuf qu’elle vient de pondre, qu’il s’occupera dudit œuf jusqu’à la naissance du poussin et surtout, qu’il apprendra à ce poussin à voler. Bien décidé à tenir ses engagements mais ne sachant comment s’y prendre, Zorbas va chercher de l’aide auprès de ses compagnons félins. Ensemble, ils vont tenter de respecter les dernières volontés de Kengah, sans avoir la moindre idée de la façon dont ils doivent procéder.

On ne va pas tourner autour du pot, j’ai été bluffé par cette adaptation, fidèle sur le fond et inventive sur la forme. Graphiquement c’est sublime, le noir et blanc est incroyable, parfois proche d’un Chabouté au meilleur de sa forme, c’est dire. La mise en page est culottée, le découpage hyper dynamique, alternant des cadrages resserrés et des doubles pages époustouflantes, notamment celles représentant la ville et le port d’Hambourg où se déroule l’intrigue. Au-delà de l’esthétique irréprochable, Cever a su restituer à la fois l’humour, la poésie et l’humanité de cette fable débordant d’optimisme et de fraternité. Bluffant je vous dis.

Auteur débutant, éditeur inconnu, noir et blanc virtuose, histoire respectée à la lettre et à l’évidence adaptée avec un amour inconditionnel du texte d’origine, objet-livre d’une qualité remarquable, finalement tous les ingrédients réunis ont accouché d’un album sans la moindre fausse note. Pour un coup d’essai, c’est un coup de maître ! 

Histoire d’une mouette et du chat qui lui appris à voler de Cever (d'après Luis Sepulveda). Éditions Caurette, 2021. 96 pages. 17,05 euros.



Les BD de la semaine sont à retrouver chez Stephie








17 commentaires:

  1. J’ai tellement aimé le livre que j’hésite beaucoup pourtant je trouve les exemples de dessins très beaux.

    RépondreSupprimer
  2. je note. J'adore cette histoire que j'ai découvert par son adaptation animée. Le roman est dans ma pile à lire (quelque part je l'ai perdu de vue , mais je sais qu'il est à la maison). La BD me tente, surtout après ce que tu en dis, mais j'aimerais lire l'abord le roman (enfin, si je le retrouve^^')

    RépondreSupprimer
  3. Jamais lu le texte original, donc bon, contrairement à toi, je partirai sans aucune attente...

    RépondreSupprimer
  4. J'avais beaucoup aimé le roman aussi, je note cette adaptation.

    RépondreSupprimer
  5. Je te fais confiance, tout pour me plaire cet album !

    RépondreSupprimer
  6. Bonsoir Jérôme,
    il est plaisant de te re-lire ici ;-) et cette adaptation graphique de ce très célèbre roman me fait plus qu'envie.
    Merci pour cette mise en avant.
    Amicalement blog

    RépondreSupprimer
  7. Comme toi, j'étais sceptique sur cette adaptation, tant j'au aimé le livre. Avec tant d'enthousiasme, difficile de ne pas passer à côté.

    RépondreSupprimer
  8. comment ne pas être convaincue ! Notée!

    RépondreSupprimer
  9. Oh lalala, super tentée ! J'ai beaucoup aimé le roman et la tête de ce chat m'éclate !

    RépondreSupprimer
  10. Le chat a l'air très expressif dans ces planches.

    RépondreSupprimer
  11. Je ne connais pas le roman et je ne suis pas plus tentée que cela, même si les dessins semblent en effet très beaux

    RépondreSupprimer
  12. J'ai tellement aimé cette histoire que comme toi j'ai un peu peur qu'elle soit dénaturée mais si tu es blufflé ...

    RépondreSupprimer
  13. je n'ai pas lu le roman, mais je veux me précipiter sur cette BD ! Merci

    RépondreSupprimer
  14. Tu as bien fait de ne pas abandonner, on dirait! Je ne connais pas le roman donc je n'aurais pas de grandes attentes si je le lis.

    RépondreSupprimer
  15. j'aime beaucoup le titre.... mais je n'aime pas les chats :D

    RépondreSupprimer
  16. J'ai vraiment aimé le titre de Sepulveda que j'hésite beaucoup sur l'adaptation BD. Mais tu es si conquis et c'est rare pour être souligné...alors pourquoi pas.

    RépondreSupprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !