dimanche 18 août 2019

Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon - Jean-Paul Dubois

Du fond de sa prison canadienne, Paul Hansen raconte sa vie. L’enfance française à Toulouse, le père danois pasteur et la mère française amoureuse du cinéma d’auteurs. Les parents se séparent, le pasteur part prêcher dans une ville minière du Québec. Son fils le rejoint après le bac et devient quelques années plus tard l’homme à tout faire d’un immeuble cossu de Montréal. Un job qui lui va comme un gant, l’amour qui lui tombe dessus sans crier gar et un chien qu’il adore plus que tout, Paul est heureux. Mais tout va s’écrouler et Paul va commettre le geste de trop qui lui vaudra de se retrouver derrière les barreaux.

Le récit alterne les souvenirs du passé et le présent de la prison avec son co-détenu Horton, Hells Angels meurtrier au verbe fleuri. Un passé comme autant d’étapes ayant balisé le chemin de Paul jusqu’à cette cellule sordide où les jours s’écoulent tristement.

Jean-Paul Dubois déploie son histoire avec l’incomparable talent de conteur qui le caractérise. Il y a dans son écriture une élégance, une forme de nonchalance très travaillée au charme indéfinissable. C’est tantôt espiègle, tantôt grave, parfois teinté d’une douce ironie ou d’une tendre mélancolie, toujours plein d’esprit. Une fois encore il se plait à mettre en scène un homme seul, un homme simple et sans histoire. Un homme qui s’appelle forcément Paul (tous ses héros s’appellent Paul), qui a forcément une relation particulière avec son père, qui possède forcément un chien et qui est forcément plein d’interrogations sur le sens de sa vie et des événements qui l’ont mené là où il en est. Et comme toujours il dresse sans misérabilisme le portrait d’un type attachant que l’on accompagne pour un bout de chemin et que l’on quitte à regret.

Jean-Paul Dubois signe un roman dans la veine de La succession, privilégiant la gravité à l’humour noir typique de ses premières œuvres. Mais contrairement à La succession le ton est ici moins résigné, plus positif, sans pour autant tomber dans un optimisme béat. Un roman plein d’humanité, de pudeur et de nostalgie. Du Dubois pur jus quoi.

Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon de Jean-Paul Dubois. L’Olivier, 2019. 250 pages. 19,00 euros.





20 commentaires:

  1. Va falloir que je découvre cet auteur...

    RépondreSupprimer
  2. Je suis contente de lire cet avis, ce roman me tente bien, même si je pourrais lire deux ou trois autres Dubois en poche avant, je suis loin d'avoir tout lu de lui...

    RépondreSupprimer
  3. ça ne ressemble pas trop aux précédents ?

    RépondreSupprimer
  4. Décidément, ce livre-là me fait de l'oeil ces temps-ci...

    RépondreSupprimer
  5. Coucou,
    et bien j'ai des livres... un livre dans ma PAL de cet auteur je crois les accommodements raisonnables qui a donc plus d'humour que celui-ci.
    Je suis en passe de finir Couleurs de l'incendie que j'ai lu en une traînée de poudre :O)
    Bon dimanche
    bisous

    RépondreSupprimer
  6. Tout comme Keisha.:) L'éternelle question : par quel livre commencer ? Trop de choix tue le choix.

    RépondreSupprimer
  7. J'ai découvert cet auteur avec La succession, j'en ai adoré le ton, distancié et tellement drôle et mélancolique et excellent tout court !

    RépondreSupprimer
  8. Un auteur que tu me donnes envie de découvrir.

    RépondreSupprimer
  9. de retour ! bon jamais lu l'auteur, et en te lisant, écrit-il à chaque fois le même livre ? mais bon je passe mon chemin. En attendant, ta rentrée commence donc plutôt bien ;-)

    RépondreSupprimer
  10. très très tentée parce que j'adore l'auteur alors si, en plus, c'est un bon cru, super !

    RépondreSupprimer
  11. Je vais finir par m'y intéresser, à ce Dubois... et ce sera grâce à toi!

    RépondreSupprimer
  12. je croyais avoir déjà lu cet auteur mais je n'ai rien mis sur Luocine , donc à découvrir.

    RépondreSupprimer
  13. "Une vie française" m'avait beaucoup plu. Plusieurs billets sur "la succession" m'avaient refroidie.
    Je note celui-ci. Cela fait plusieurs avis très positifs que je lis à son sujet.

    RépondreSupprimer
  14. Je me laisserais peut-être tenter !

    RépondreSupprimer
  15. Il est noté pour la rentrée celui-là

    RépondreSupprimer
  16. Tu en parles très bien et me donnes très envie de le lire ! J'avais vraiment aimé "Une vie française".

    RépondreSupprimer
  17. Ta critique me donne envie de découvrir ce roman, plus que le résumé en lui-même ! J'ai vu qu'en plus il était en lice pour le Goncourt... merci ! :)

    RépondreSupprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !