mercredi 16 mai 2018

Traquemage T2 : Le chant vaseux de la sirène - Lupano et Relom

Victime collatérale de la guerre des mages, le berger et fromager Pistolin décide, après avoir perdu son troupeau, de pourchasser les êtres magiques pour les exterminer jusqu’au dernier. Toujours à la recherche de la célèbre épée Durambar, le producteur de Pécadou se rend à Saint-Azur-en-Lagune, un village lacustre sous la coupe du seigneur Kobéron où il compte trouver des sirènes pouvant l’aider à mener sa quête à bien.

Tu sens qu’un album va être lourdingue quand tu découvres qu’un des personnages s’appelle « Merdrin l’enchianteur ». Tu sens qu’un album va être lourdingue quand les poivrots vont boire un coup à « La morue qui chante ».  Tu sens qu’un album va être lourdingue quand des sirènes cul-de-jatte dansent le french-cancan. J’ai senti tout ça très vite en fait. Ça ne m’a pas refroidi, vous pensez bien, mais ça m’a un peu laissé circonspect. Le lourdingue ça me va, ceux qui me connaissent savent que je ne suis pas bégueule. Mais pour que le lourdingue passe comme une lettre à la poste il faut qu’il soit drôle. Et là, ce n’est pas le cas.

Le premier tome était rigolo, même si l’histoire restait au ras des pâquerettes. J’aurais dû tiquer en lisant le titre de ce second volume. Bon sang mais c’est bien sûr ! Le « vaseux » du titre dit tout de la qualité de l’album. Certes il y a quelques éclairs dans la grisaille. Les pratiques commerciales des intermédiaires dont Pistolin est victime, la façon dont Kobéron « respecte le produit » quand il cuisine la chair de sirène ou la gouaille de la fée Pompette font mouche mais pour le reste, rien ne décolle.

Ça me fait mal au ventre de reconnaître que je n’ai pas été sensible au charme de Lupano sur ce coup-là mais à quoi bon nier l’évidence… Pour la peine je vais me venger sur le tome 4 des vieux fourneaux, qui m’attend depuis sa sortie. Non mais !

Traquemage T2 : Le chant vaseux de la sirène de Lupano et Relom. Delcourt, 2017. 56 pages. 14,95 euros.




Toutes les BD de la semaine sont à retrouver chez Stephie !






36 commentaires:

  1. Mouarf. On avait vu le coup venir au premier tome :P

    RépondreSupprimer
  2. J'ai jamais réussi non plus .... Avec un brin de culpabilité aussi , mais bon..... Les vieux fourneaux vont t'enchanter !!

    RépondreSupprimer
  3. Lupano nous a habitués à mieux ! J'ai offert le premier tome des Vieux Fourneaux à une copine et elle vient de s'acheter la suite. Je lui avais proposé de lui prêter mais elle voulait l'avoir pour elle. C'est dire à quel point elle a aimé !

    RépondreSupprimer
  4. Mouhahaha ! J'aime quand tu fais ton vilain... (et puis on va pas se mentir... c'est mérité ;-) )

    RépondreSupprimer
  5. je me demandais justement ce que valais cette suite avant de commencer la série. je crois que je vais me concentrer sur autre chose...

    RépondreSupprimer
  6. C'est pour mieux apprécier les autres ;-) Quant à moi, je vais passer mon chemin... et si je m'en allais trouver le tome 2 des Vieux Fourneaux tiens^^

    RépondreSupprimer
  7. bon, si le lourdingue ne passe pas chez toi, je ne vais pas essayer !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourtant en général ça passe très bien avec moi.

      Supprimer
  8. Hmmmm... le lourdingue pourrait passer. Mais si en plus, c'est lourd... je pense que je vais passer mon tour.

    RépondreSupprimer
  9. J'ai d'autres Lupano de notés (grâce à l'équipe du mercredi). Mais c'est dommage, pour ce tome.

    RépondreSupprimer
  10. Une des rares séries/album de Lupano qui ne me plait pas.

    RépondreSupprimer
  11. dommage... une tentation en moins!

    RépondreSupprimer
  12. Ça me fait penser à la série Z comme Don Diego de Fabcaro et Fabrice Erre. Normalement le duo d'auteurs qui aurait dû fonctionner avec moi + parodie flagrante + le personnage de la señora Sexoualidad, et je n'étais pas loin du bide. Je ne suis pas mauvaise cliente du gentiment lourdingue mais ça ne passe pas toujours.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il ne faut jamais partir trop confiant en fait^^

      Supprimer
  13. Tu m'as convaincue... de ne pas le lire !

    RépondreSupprimer
  14. Je n'avais déjà pas aimé le premier (pas chroniqué d'ailleurs), donc celui-ci ne va pas me manquer je pense !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te garantis que tu ne manqueras rien en faisant l'impasse.

      Supprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !