mercredi 25 avril 2018

On sème la folie - Laurent Bonneau

Cinq amis se retrouvent le temps d’un week-end dans une maison au bord de mer. Ils viennent d’avoir trente ans, se connaissent depuis quinze et ressentent le besoin de faire le bilan à un moment charnière de leur existence. Ensemble. On discute, on joue, on se confie, on s’interroge, on philosophe. On ne règle aucun problème, on ne sait pas de quoi l’avenir sera fait mais on profite des retrouvailles sans arrière pensée.

Avec un tel sujet, ne pas se sentir concerné, c’est la certitude de passer à coté. Et c’est clairement ce qui m’est arrivé. Impossible de me retrouver dans ces trentenaires. A trente ans j’étais marié, j’avais deux enfants et un boulot stable. A trente ans les amis que j’avais quinze ans plus tôt ne faisaient plus partie du paysage. X était interné en HP, Y était tête de liste FN aux municipales et Z allait se tuer quelques mois plus tard au volant de la voiture qu’il venait de voler. C’est un fait, il y aurait beaucoup à dire sur mes fréquentations d’ados mais quoi qu’il en soit, une fois trentenaire, je n’avais aucune chance ni aucune envie de renouer le contact avec elles, aucune chance ni aucune envie de les retrouver le temps d’un week-end pour faire le point sur nos parcours respectifs et envisager l’avenir.

Cet album n’a rien d’universel, il touche à l’intime, met en lumière une situation particulière dans laquelle on peut certes se retrouver mais qui peut aussi laisser totalement indifférent. J’ai trouvé en plus que les relations entre les personnages manquaient de chaleur, que leur célébration de l’amitié restait en surface malgré la profondeur de certains échanges.

Niveau graphique par contre, rien, à dire. Le trait de Laurent Bonneau à la mine de plomb est d’une rare intensité, ses planches sans texte splendides, son traitement particulier de la couleur pertinent et son découpage, malgré de nombreuses scènes « statiques », extrêmement dynamique.

Je suis un vrai fan de Laurent Bonneau. J’avais adoré Ceux qui me restent et Nouvelles Graphiques d’Afrique, j’avais beaucoup aimé Et il foula la terre avec légèreté mais là, rien à faire, ce n’était tout simplement pas un album pour moi.

On sème la folie de Laurent Bonneau. Bamboo, 2018. 104 pages. 21,90 euros.



Une lecture commune partagée avec Noukette




Toutes les BD de la semaine sont chez Mo !





56 commentaires:

  1. Dis-moi, tu vas de déception en déception, si je ne m'abuse. Ca va chouchou ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je tiens la barre, oui, sans m'affoler. Les beaux jours finissent toujours par revenir ;)

      Supprimer
  2. Je commence à avoir peur de te lire, j'ai aussi l'impression que les déceptions s'enchaînent !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toutes les séries, bonnes ou mauvaises, se terminent un jour heureusement !

      Supprimer
  3. J'avais été conquise par la chronique de Sabine, celle de Noukette m'a refroidie un peu, la tienne davantage...
    Faudra quand même que je me fasse mon idée car le point de départ m'intéresse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Se faire sa propre idée, il n'y a rien de mieux.

      Supprimer
  4. Je n'ai encore rien lu de Laurent Bonneau mais je vais rester sur mon impression première et le découvrir avec un autre de ses ouvrages ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as le choix, il a fait d'autres choses vraiment excellentes.

      Supprimer
  5. Finalement, tu fais presque figure de survivant par rapport à tes potes de l'époque ;-)
    Blague à part, je suis d'accord avec toi, le graphisme ne parvient pas à sauver cet album qui reste bien trop en surface des choses. Il y avait pourtant beaucoup à dire avec un tel sujet !

    RépondreSupprimer
  6. Je passe juste pour un coucou... De toutes façons, cet album n'est pas pour moi.
    Biz

    RépondreSupprimer
  7. Sur la même longueur d'onde que Noukette. Je ne vais donc pas noter ce titre.

    RépondreSupprimer
  8. Grrr.. bon j'avais déjà lu un avis dessus et il m'a fait penser au film, tu sais dans la région d'Arcachon, autour d'huitres...
    Pour tes fréquentations, pas de souci ! on se rejoint donc cet album n'aura pas non plus été fait pour moi ;-)

    RépondreSupprimer
  9. Bon, donc ne pas commencer par celui-ci.

    RépondreSupprimer
  10. Je note "Ceux qui me restent" (celui-ci, de toute façon, ne me tentait pas spécialement).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un incontournable "Ceux qui me restent" !

      Supprimer
  11. mouais mouais mouais :D (je n'ai plus de nouvelles de mes "amis" quand j'avais 15 ans qui pour la plupart se servaient de moi :D

    RépondreSupprimer
  12. Oh mince !
    J'adore l'auteur donc je tenterai quand même :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison de vouloir te faire ta propre idée.

      Supprimer
  13. Coucou
    et bien dis donc c'est toi qui devrait écrire l'histoire de tes anciens amis ...
    Tu parais dépité ...
    Des bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai aucun talent pour raconter des histoires malheureusement ;)

      Supprimer
  14. Bon, va falloir te mettre au tricot ou à la pétanque, parce que là, les bouquins, c'est déception sur déception pour toi ! Dommage ;-(
    (bon ceci-dit, les copains d'il y a 15 ans...ça s'évapore super vite, pas très bon pour le moral, ça !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le tricot ou la pétanque ? Pas du tout mon truc ça !

      Supprimer
  15. Bah dis donc, même les BD ne te satisfont pas !!! Mais quand s'arrêtera cette mauvaise passe ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce genre de mauvaise passe finit toujours par s'arrêter un jour, non ?

      Supprimer
  16. vous me faites hésiter... à voir peut-être à la bibli!

    RépondreSupprimer
  17. Bon, de toute façon, j'ai déjà de quoi lire pour les x prochaines années alors je passe mon tour pour celle-ci !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est toujours mieux d'avoir du stock !

      Supprimer
  18. Dommage il avait au départ tout pour être réussi

    RépondreSupprimer
  19. Ca ne t'a pas touché, contrairement à Noukette cette histoire toute simple alors...

    RépondreSupprimer
  20. Réponses
    1. Et que je continuerai à suivre avec plaisir.

      Supprimer
  21. J'aime bien le graphisme, après, je crois que je ne me retrouve plus trop dans les histoires des jeunes de 30 ans, d'aujourd'hui en particulier, haha ! On vieillit, c'est comme ça.^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sûr qu'on n'est plus vraiment le public cible :)

      Supprimer
  22. Malgré cet avis négatif, tu as attisé ma curiosité. C'est déjà pas si mal !

    RépondreSupprimer
  23. Un dessin à garder en tête, mais pas le scénario, ok c'est compris, je passe (sauf en bibli !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un bibli on ne prend pas de risque à tenter le coup !

      Supprimer
  24. ok une BD qui ne sera pas pour moi

    RépondreSupprimer
  25. Je suis plus intéressée par le contenu de ta vie que celui de cette BD, c'est ballot ! Des bises

    RépondreSupprimer
  26. les dessins me tentent, je verrai si la médiathèque l'a!

    RépondreSupprimer
  27. Le titre me vendait du rêve, le pitch moins, et ton avis confirme ma crainte. Mais je garde en tête l'auteur, car je pense bien trouver mon compte dans sa biblio.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis certain que tu trouveras ton compte.

      Supprimer
  28. Il a pourtant tout pour me plaire. Grrrr.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Normal, tu es une jeune trentenaire, toi :p

      Supprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !