vendredi 6 avril 2018

Lecture(s) en pointillé

J’avais senti le coup venir en annonçant en janvier après avoir terminé le fabuleux Jardin de sable d’Earl Thompson que j’aurais du mal à trouver mieux au cours de l’année, mais je ne pensais pas que ce serait à ce point. Parce que depuis, je rame sévère. Pas une panne de lecture à proprement parler mais un enchaînement de lectures au mieux moyennes, au pire décevantes. Le problème c’est que je tombe sur beaucoup de livres dans lesquels je m’ennuie, beaucoup de livres que je commence et que je laisse traîner pour en attaquer un autre qui au final ne me passionne guère davantage. Bref je suis au creux de la vague et je ne vois rien venir qui pourrait m’en sortir.


En 2018 les lectures emballantes peuvent se compter sur les doigts d’une main puisqu’à part Un jardin de sable il n’y a que LaRose de Louise Erdrich qui m’a totalement séduit. Après, j’ai aimé L’infinie patience des oiseaux, Paris-Venise ou Homo-sapienne mais pas non plus au point de grimper aux rideaux.


Quand un coup de mou se fait sentir j’ai l’habitude de me tourner vers des valeurs sûres pour remettre la machine en marche. J’ai donc tenté la littérature islandaise (grosse déception) et je me suis plongé avec impatience dans le dernier Teulé (une catastrophe). Je suis parti confiant à l'idée de retrouver l'univers écorché vif de Richard Krawiek (bien trop mélo), j’ai essayé l’écriture impressionniste de Jacqueline Woodson (anecdotique), un témoignage sur le cirque américain des années 30 intéressant mais inégal et la plume acide d’un Sylvain Prudhomme à ses débuts (pas mauvais mais manquant un peu de consistance).



Aux grands maux les grands remèdes, j’ai acheté le dernier Claudel persuadé qu’il soulèverait mon enthousiasme. J’en suis à la moitié, ça se lit très facilement, trop facilement peut-être, et même si au final je devrais beaucoup aimer on sera loin du coup de cœur. J’ai mis de côté un autre roman islandais qui avait des arguments massifs pour me séduire mais qui, à l’usage, se révèle d’un ennui (presque) mortel et j’ai attaqué le second roman de Julien Syrac parce que j’avais beaucoup aimé son premier et que je m’attendais à ce qu’il transforme l’essai mais ce n’est pas vraiment le cas.



Je me dis que le problème vient de moi, que je suis en ce moment avec les livres comme ces gens dont le palais ne perçoit plus aucun goût et qui trouvent tout ce qu’ils mangent affreusement fade. Je ne pense pas qu’il y ait une solution miracle mais je vais peut-être retourner vers mes fondamentaux, la littérature américaine et les (bonnes) nouvelles par exemple. Parmi les titres qui m’attendent j’ai aussi le choix entre un auteur italien culte, mon cher Antoine Choplin, la suite d'Au revoir là-haut ou encore des destinations dépaysantes comme le Danemark et le Sénégal.



Ou alors je laisse de côté les titres récents et je fais confiance aux copines qui m’ont offert des livres, certaines depuis très longtemps d'ailleurs.




Bref, je ne peux pas dire que je manque de cartouches. Il me suffit juste de faire le(s) bon(s) choi(x).











71 commentaires:

  1. Le chant des plaines devrait plaire à ton petit coeur tendre? (même si ce n'est pas gnan gnan du tout)
    Jardin de sable est à la bibli, mais trop de pavé tue le pavé (j'en ai au moins deux en route) donc j'ai sagement repoussé cette lecture), cependant ton avis reste là
    En cas de panne ou de 'tout est fade maintenant', que faire? J'espère que tu trouveras (pense aussi aux documents non fiction ou aux bons vieux classiques)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai cherché, j'ai trouvé, j'ai rechuté et je continue à chercher. Classique, quoi ;)

      Supprimer
  2. Mon dieu... il y aurait tant à dire. Mon pauvre, t'es vraiment dans un creux de vague.
    Au moins, le Louise Erdrich a su de faire sortir la tête hors de l'eau pour une bouffée d'air.
    Pour tuer les coups de mou, j’ai aussi l’habitude de me tourner vers des valeurs sûres.
    Comme toi, j'ai été très déçu par le dernier Krawiek, effectivement bien trop mélo.
    Tu viens de péter ma bulle pour le Jim Tuly. Il me tentait beaucoup, mais j'avais certaines réticences. Je le raye drette-là.
    Le Tom Franklin devrait le faire, non? Il me tente en tout cas.
    Je pourrais te recommander Le dîner et Le chant des plaines (deux coups de coeur pour moi), mais je doute qu'ils aient ce qu'il faut pour te remettre en selle.
    Il en faudrait un peu plus...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le Tom Franklin était parfait. Et un autre pavé américain m'a énormément plu aussi.

      Supprimer
  3. Je t'enverrais vers Kent Haruf si tu veux mon avis! Je n'ai pas lu celui-là, mais connaissant ton amour pour la littérature américaine, et ayant lu quelques avis sur ce titre, ce ne serait pas une mauvaise chose.

    Sinon, une pause tout simplement pourrait te faire du bien? Quand je traverse ce genre de phase, je ne lis plus rien, n'ouvre plus aucun livre. Ou alors une BD?

    Courage, j'espère que ça passera ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La BD j'en lis presque chaque jour, c'est une gourmandise dont je ne peux pas me passer.

      Supprimer
  4. Effectivement mauvaise passe, désolée pour toi. Dans ces cas, j'ai tendance à aller vers les classiques de chez classiques. Je me dis si on en parle 200 ans plus tard, ça ne peut pas être mauvais. Un petit Zola?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Zola j'aime beaucoup. Bien plus que Balzac en tout cas ;)

      Supprimer
  5. Pas de panique, 2018 ne fait que commencer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui enfin on n'arrive déjà au milieu de l'année, hein :)

      Supprimer
  6. ça arrive les mauvaises passes de ce genre... A ta place, j'irais piocher dans ta pile de poches qui a l'air plutôt engageante : Kent Haruf ou Sorj Chalandon pour ceux que j'ai lus, et si j'avais une telle PAL, je piocherais le Moutot ou le Lemaître... ça va s'arranger, les surprises arrivent souvent du côté de livres dont on n'attend rien !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis d'accord avec toi, c'est quand on attend rien que les meilleures choses arrivent.

      Supprimer
  7. Oh la la ! Je traverse le même passage à vide en ce moment, j'ai du mal à ma laisser transporter, je m'ennuie, j'ai moins envie....si tu trouves le remède, je prends !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que le remède est différent en fonction de chaque lecteur malheureusement (ou heureusement !).

      Supprimer
  8. lire doit rester un plaisir sinon ça ne fonctionne pas, moi j'ai beaucoup aimé "une bouche sans personne" et assez bien aimé "ciel d'acier" . j'aurais bien aimé que tu lises "le fou du roi" Mahi Benebine je ne sais pas pourquoi mais je crois que ce roman te sortirait de tes habitudes de lecture. Surtout retrouve ton énergie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une bouche sans personne on me presse de le lire depuis tellement longtemps !

      Supprimer
  9. Bon, pas de panique, on en connaît tous des moments comme ça...
    Apparemment, tu as essayé tous tes remèdes. Je te dirais bien de tenter la dernière solution que tu envisages et de t'emparer (enfin) de Ciel d'acier, mais dans ton état c'est dangereux !
    Du coup, je ne vois qu'une chose. Là, c'est le remède ultime, le truc douloureux, presque insupportable, mais il y a des fois où il faut en passer par là : la diète totale. Et quand je dis totale, c'est TO-TALE. Pas un livre, pas un polar, pas une BD, même pas un magazine, à mon avis. Tu regardes la télé, point barre. Je dirais une semaine de ce régime, dix jours éventuellement.
    Et après, tu regarderas ta bibli et ton libraire d'un oeil neuf !!!
    Surtout, tu nous tiens au courant, hein ?
    Courage :-))
    Ah oui, un dernier conseil : évite peut-être TF1 (dans un premier temps)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Impossible de passer mon temps (de perdre mon temps !) à regarder la télé. L'envie de lire est toujours là pas de souci, le problème est ailleurs.

      Supprimer
  10. J'ai également connu ce creux de la vague après une lecture époustouflante. Il suffit de laisser le temps au temps. Tiens-nous au courant

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Prendre le temps et ne rien chercher de particulier, ça peut être une bonne formule.

      Supprimer
  11. Ouch, ouais, c'est moche quand ça arrive. Rien de plus triste que de ne pas trouver de plaisir quand on aime lire... Bon, tu as tout essayé, il te reste effectivement la diète, ou alors sortir totalement de ta zone de confort, te dépayser complètement, et te risquer dans un livre pour lequel tu ne parierais pas un kopek mais réputé. Il te faut de la surprise, de la claque quoi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ou alors (après réflexion), il te faut te lancer dans tes lectures sans rien en attendre de particulier, sans être convaincu que c'est ta came donc tu ne pourras pas être déçu, accepter simplement le voyage et ce qu'il peut t'apporter. Ça peut être reposant aussi d'être juste dans la curiosité de la chose et d'y aller tranquillou, sans se forcer ou espérer le chef d'oeuvre. Et qui sait, peut-être que tu tomberas quand même sur de belles découvertes.

      Supprimer
    2. Et bien tu sais quoi, c'est exactement ce qui vient d'arriver. Un livre comme une invitation au voyage dont je n'attendais rien et qui me laissait même sceptique mais dont je suis ressorti sous le charme.

      Supprimer
  12. Blogspot a avalé mon commentaire? Grrr! Brf je disais que j'attendais le bon moment pour lire Thompson (à la bibli). Sinon en cas de panne sèche, des classiques? Des auteurs chouchous?
    keisha qui tente l'anonymat, parfois ça marche

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les auteurs chouchous j'hésite, imagine que dans cette mauvaise passe ils me déçoivent eux aussi !

      Supprimer
  13. À lire les commentaires, tu n'es pas le seul à vivre cette traversée du désert, u peux piocher dans les super conseils, je prendrai bien ceux de Delphine !
    Quand ça m'arrive, je fais diète aussi! Et je me remets tout doucement avec une BD.

    Courage! Tiens-nous au courant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Malheureusement c'est pas mon truc la diète, je reste un gourmand !

      Supprimer
  14. Je viens de passer un sacré creux aussi, celui qui m'a remise en route, le Barbara Pym que tu m'as envoyé ;) J'ai adoré Mon traitre et Le chant des plaines. Le Frédérique Martin est bien aussi, et évidemment le Pascal Dessaint...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le Pascal Dessaint a eu l'effet escompté ;)

      Supprimer
  15. Mes deux trucs pour la reprise (en même temps ce n'est pas un drame de ne pas lire pendant quelques temps) : les romans policiers et/ou les aventures de Thursday Next par Jasper Fforde. C'est comme si ça enclenchait la machine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jamais entendu parler de Thursday Next, ça m'intrigue !

      Supprimer
  16. Comme je te comprends, j'ai vécu quasi le même passage il n'y a pas très longtemps, beaucoup de livres que j'ai abandonnés en cours de route dont LaRose d'Erdrich d'ailleurs... Mais dans ta liste de livres offerts, il y a La chant des plaines qui est excellent et Le dîner et Syngué Sabour... Mais ce qui plait aux uns ne plait pas forcément aux autres. Et tu as raison cela dépend aussi de nous, de notre état d'esprit, du moment etc...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'état d'esprit est fondamental, oui. Avec les grandes vacances qui s'annoncent, je sens que les affaires vont reprendre ;)

      Supprimer
  17. Aouch... c'est pas facile quand ça arrive... mais tu me donnes envie de lire Un jardin de sable. Je n'ai pas lu beaucoup de ce que tu as en banque... Singué Sabour, il y a plusieurs années, mais je n'avais pas tout aimé. je pense qu'il me manquait des bases pour apprécier totalement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon ben tu ne m'aides pas beaucoup, hein :)

      Supprimer
  18. Aie zut ! Mais cela nous arrive à tous.
    Alors moi, à ta place, j'opterais pour le dernier Lemaitre, excellent !

    RépondreSupprimer
  19. Sans nul doute, de belles lectures t'attendent.
    De mon côté, je manque cruellement de temps. Et ça me frustre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le temps c'est un autre problème en effet, mais ô combien important !

      Supprimer
  20. Cela nous arrive à tous ! Quand c'est le cas je me contente de BD et marque une véritable pause livresque. Surtout je ne me force pas, le plaisir avant tout !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Impossible de se forcer, je suis d'accord avec toi. Et puis ça n'aurait aucun intérêt.

      Supprimer
  21. J'étais un peu dans ton cas, quand on m'a passé les quatre tome des "Sauvages", ce n'est pas de la grande littérature, mais ça se lit avec une envie frénétique de savoir la suite ... Mais le dernier Lemaitre aussi, pourrait fonctionner, et les commentaires te donnent plein d'autres idées de remèdes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le dernier Lemaitre, j'y compte beaucoup !

      Supprimer
  22. si ça t'arrive même à toi! :) Erdrich est un auteur qui me tente depuis longtemps et tu confirmes...

    RépondreSupprimer
  23. Dans ces cas là, je relis un livre que j'avais beaucoup aimé il y a quelques années

    RépondreSupprimer
  24. De Kent Haruf, j'avais beaucoup aimé "Nos âmes la nuit".

    RépondreSupprimer
  25. Je pense que c'est assez général, Eva ce matin en parlait, pas de coups de coeur récemment ! Personnellement, dans ce cas, je me tourne vers les policiers (Mascarade de ray Célestin, excellent), ou _ comme je sais que ce n'est pas ta tasse de thé,vers les classiques "L'armée des ombres" de Kessel, une grande lecture !! J'ai tenté aussi "Les rois d'Islande" et je m'ennuie effectivement !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas simple de trouver le livre qui va relancer la machine ;)

      Supprimer
  26. Oh j'avais bien senti le coup venir mais là ! mon pauvre Jérôme ! Moi ça m'est arrivé, deux semaines .. J'ai repris tout doucement avec une BD - et un polar/policier - puis un auteur chouchou.

    J'arrive après tout le monde mais tu sais que Haruf est mon auteur chouchou ? J'ai presque lu tous ses livres (il m'en reste deux, non traduits) et le "Chant des plaines" est son plus connu mais vu ton état - et le rythme du livre, je ne pense pas qu'il est à lire ces temps-ci.

    Par contre, je te conseillerai bien le mémoire de William Giraldi que tu as vu sur mon blog, car c'est une autobiographie : voyage dans le New Jersey du Boss, on y parle haltérophilie et moto mais aussi littérature. J'ai découvert que lire de la "non fiction" était une excellente chose, surtout quand on a du mal avec la fiction.

    J'ai aussi adoré "La mécanique américaine" que j'ai lu en anglais (toujours aux éditions Le Globe) (The killers of the flower moon) de David Grann. Une enquête d'investigation.

    Et toujours côté autobiographie, celle du journaliste américain, géniale, sur sa longue addiction à la drogue et sa tentative de raconter son histoire (alors que sa mémoire a subi de lourds dommages) passionnante ! "La nuit du revolver" de David Carr



    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "La mécanique américaine" doit être passionnant, oui !

      Supprimer
  27. Coucou
    c'est juste un trimestre et tu as commencé fort alors...
    Il en va des rencontres avec les livres comme des rencontres dans la vraie vie on ne peut pas toujours tomber sur de l'exceptionnel... Et d'ailleurs c'est la diversité aussi des livres qui fait leur richesse.
    Moi en ce moment ça va enfin comme d'habitude rythme de croisière quoi.
    Je devais aller au QDP et puis c'est tombé à l'eau et ça m'a fait peine...
    Je suis sure que tu vas rebondir car même pour nous parler de tes lectures en pointillés tu nous parles bien de littérature.
    Bisous et bonne semaine et/ou bonnes vacances !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rebondir c'est le but, oui. Et avec l'été qui arrive la période va être beaucoup plus favorable à la lecture pour moi ;)

      Supprimer
  28. Je comprends ce que tu ressens, je suis au creux d'une autre vague, j'ai du mal à lire. Ce que je lis ne me déplaît pourtant pas.
    Difficile dans ton cas de savoir si c'est vraiment toit ou juste les romans, ça arrive aussi que tout soit au dessous du lot. Mais ça reviendra forcément.
    Ne gâche surtout pas notre cher Choplin. Lis-le au bon moment.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas question de gâcher Choplin, non, je ne suis pas irresponsable^^

      Supprimer
  29. C'est troublant de te lire ainsi: les conseils ne manquent pas, je vais juste te prodiguer quelques encouragements ;)

    RépondreSupprimer
  30. Le Chalandon saurait peut être te redonner le goût de...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma première tentative avec lui n'a pas été des plus concluantes...

      Supprimer
  31. J'ai beaucoup apprécié l'archipel du chien, ce côté sombre retrouvé, qui se lit finalement plutôt comme une sorte de fable non ? Du moins c'est ainsi que je l'ai ressenti. Mais avec Claudel je ne suis plus lucide depuis longtemps ! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi qui aime beaucoup Claudel j'ai été très déçu.

      Supprimer
  32. Plusieurs lectures intéressantes, mais aucun coup de coeur ou lectures vraiment enthousiasmantes depuis Janvier et pas mal de déceptions, notamment avec des livres annoncés comme des événéments... une lecture m'a cependant beaucoup plu cette semaine : "Maria" d'Angélique Villeneuve (en plus il est court!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et en plus je n'ai jamais lu Angélique Villeneuve.

      Supprimer
  33. Pioche dans les lectures de Charlotte pendant 1 semaine et après tu te sentiras "neuf" et tu verras le soleil qui poudroie, et l’herbe qui verdoie...

    RépondreSupprimer
  34. Au moins tu as encore le temps de lire... Je traverse quant à moi une panne à tous les niveaux. On va dire que ce n'est qu'une mauvaise passe ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère avoir beaucoup plus de temps avec l'été qui s'annonce ;)

      Supprimer
  35. J'aime beaucoup cette chronique que je partage. Je pense qu'a forcé de lire, on devient plus exigeant, que certaines constructions sont exaspérantes de facilité. Ma parade :les romans courts, des auteur.e.s inconnu.e.s, un polar et un défi à relever. Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je se te suis les yeux fermés avec les romans courts !

      Supprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !