vendredi 7 décembre 2012

Le Yark de Bertrand Santini et Laurent Gapaillard

Santini et Gapaillard
© Grasset 2011
Ça n’intéresse sans doute pas grand monde mais je vous le dis quand même : je suis allé au salon de Montreuil cette année. Une première pour moi. J’ai eu la chance d’y rencontrer des blogueuses très sympa. Trois exactement : Herisson, Noukette et Marilyne. Ces deux dernières ont fortement insisté pour que je découvre le Yark. Parce que je suis un homme faible, j’ai craqué. Sur le stand Grasset, le Yark m’a tendu les bras. En plus du livre j’ai eu droit à un agenda et à un calendrier. Y a pas à dire, les dealers savent y faire pour vendre leur came. Mais bon franchement, je ne regrette pas, c’était vraiment de la bonne marchandise. 

Le Yark est un monstre poilu. Un ogre méchant comme une teigne qui aime les enfants. « Il adore sentir leurs petits os craquer sous sa dent et sucer leurs yeux moelleux comme des bonbons fondants. » Le problème c’est que le Yark ne mange que les enfants sages et des enfants sages, il y en a de moins en moins. Du coup, le Yark est sur le point de mourir de faim. Pour trouver des chères têtes blondes comestibles, il lui vient une idée. Qui mieux que le Père Noël pourrait le rencarder ? C’est bien connu, les enfants sages lui écrivent pour avoir des cadeaux. Il suffit donc de récupérer la liste du gros barbu pour connaître les adresses de futures proies toutes plus délicieuses les unes que les autres. Mais de mauvaises surprises en déconvenues, le Yark n’est pas au bout de ses peines…

Comment vous dire... il y a quelque chose de jubilatoire dans ce petit bouquin. Parce que le Yark est un méchant à qui il arrive des tas de malheurs et que l’on finit par le plaindre. Parce que les gamins n’ont pas le beau rôle et qu’ils en prennent pour leur grade. Parce c’est drôle, irrévérencieux, et que ça bouscule beaucoup de lieux communs que l’on retrouve dans trop d’ouvrages pour la jeunesse. Parce que les illustrations sont belles, mais pas seulement. Elles participent à l‘ambiance très particulière qui se dégage du récit. Parce qu’avec sa couverture simili toilée, son papier ivoire et ses cahiers cousus, c’est un bel objet que l’on a plaisir à tenir en main. Bref, ce livre est un petit miracle, une de ces pépites sur lesquelles on tombe de moins en moins souvent.

Noukette et Marilyne, je n’ai qu’un mot à vous dire : merci ! Sans vous je serais passé à coté d’un vrai trésor. D’ailleurs je peux déjà vous dire en exclusivité que ce titre fait partie de la présélection du Prix des jeunes lecteurs de l’Oise 2013/2014 que j’ai la chance d’organiser depuis cinq ans. Et vous pouvez compter sur moi pour le défendre bec et ongle lorsque le comité de lecture du prix fera son choix définitif. Si par bonheur l’année prochaine le Yark se retrouve entre les mains de près de 1300 élèves du département, vous pourrez vous dire que c’est grâce à vous. Imaginez qu’au final il l’emporte haut la main…    

Le Yark, de Bertrand Santini (ill. de Laurent Gapaillard). Grasset jeunesse, 2011. 76 pages. 13 euros. A partir de 8 ans.

PS : petite confidence à celles et ceux qui passent ici souvent. Quatre chapitres du Yark ont pour titre des prénoms d’enfants. Parmi ces prénoms se cache celui de ma fille à naître d’ici peu. Je ne vous en dis pas plus… et vous pouvez faire toutes les propositions que vous voulez, je resterais muet comme une tombe^^


Santini et Gapaillard © Grasset 2011



29 commentaires:

  1. C'est un nouveau concours ? hihi ! Si tu fais comme moi, j'ai changé d'avis au dernier moment pour le prénom de ma dernière, et toc, comment brouiller les pistes ! ah ah ! Enfin tant qu'elle ne s'appelle pas Yark ...
    Ce Yark me plait beaucoup et je connais de petits monstres qui seront ravis d'apprendre qu'ils ne risquent rien... du moins de la part du Yark !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non ce n'est pas un nouveau concours, juste un clin d'oeil à ceux qui possèdent le livre^^

      Supprimer
  2. Ce Yark me rappelle le Gruffalo, question esthétique. ;-) Mes enfants sont bien trop grands pour ça mais si je trouve l'album, je le lirai volontiers, moi... (ne pas en déduire pour autant que j'ai 8 ans d'âge mental. Quoique...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'y a pas d'âge pour lire le Yark, c'est vraiment tous publics^^

      Supprimer
  3. Une lecture jubilatoire m'attend, si je comprends bien :) Et cet album que déjà tes becs et ongles défendent sur ce blog, je vais le caler sur la pile à lire de mes p'tits loups. Quand ils viendront en vacances, je pense qu'on va se régaler !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un joli moment autour de la lectue t'attend, ça ne fait aucun doute.

      Supprimer
  4. Ah, ah, ah, je jubile :D, le Yark a un nouvel ami. C'est génial pour la sélection, j'imagine notre Yark entouré de plus de mille enfants ^^
    ( finalement Noukette ne m'a pas pourri la journée avec son badge Yark, j'ai réussi à le récupérer mais j'ai dû le donner à un ami, celui qui m'a présenté le Yark, c'était justice :))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu fais bien de jubiler. Finalement votre force de persuasion s'est avérée payante et j'ai vraiment bien fait de suivre vos conseils^^

      Supprimer
  5. J'ai adoré ce livre aussi !!! J'en parle bientôt !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Difficile de trtouver quelqu'un qui n'a pas apprécié de toute façon. Du moins je l'espère...

      Supprimer
  6. Ah bah tu n'as pas perdu de temps pour le lire!
    Tu confirmes donc qu'il nous le faut.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu connais ma sale manie consistant à lire le dernier livre acheté au dépend de ceux qui attendent depuis longtemps dans ma PAL. Une fois de plus je n'ai pas pu résister...

      Supprimer
  7. Tu nous le dirais quand elle sera née?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Promis, je viendrais vous l'annoncer entre deux couches.

      Supprimer
  8. Ah ben là pour le coup, je suis tentée ! Un monstre qui mange les enfants ? Je prends ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. M'étonne pas^^
      Tu vas bien rigoler et c'est vrai que les enfants n'ont pas le beau rôle...

      Supprimer
  9. Tentant ! Je note ! Et merci à Noukette et Marilyne ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison, un grand merci à elles deux. Sans leur recommandation avisée je serais passé à coté de cette perle.

      Supprimer
  10. J'ai beaucoup aimé ce livre mais je pense qu'il s'adresse plus aux adultes qu'aux enfants car les références y sont vraiment nombreuses.

    Nos filles auront peut-être le même prénom alors puisque la mienne porte le prénom d'un des personnages.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est l'intérêt du livre, il y a vraiment plusieurs niveaux de lecture ce qui n'est toujours le cas dans les publications pour la jeunesse.
      Pour le prénom, il y a en effet de fortes chances que ce soit le même (une chance sur deux en fait puisque sur les 4 prénoms, il n'y en a que deux féminins^^).

      Supprimer
  11. Youhouuuu ! Victoire !! Acheté le samedi, lu dans le RER au retour... je savais qu'il était pour toi celui là ! Je vais essayer de le présenter dans la semaine, je suis devenue une grande fan du Yark et mes loulous aussi ! Ravie qu'il soit dans la sélection, faut dire que Maryline et moi on t'a mis une sacré pression hein...? Bon, me reste à trouver le prénom de la petite dernière...! ;--)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous ne vous êtes pas trompées mais en même temps je n'étais pas inquiet. C'est vrai que c'est une lecture quiu a fait tilt !
      Me reste plus qu'à entamer le lobying auprès des membres du comité de sélection mais j'ai bon espoir de les convaincre. je sais me montrer persuasif quand il le faut^^
      Le prénom ? ça ne devrait être trop difficile à trouver, n'est-ce pas ?

      Supprimer
  12. Je ne suis pas friande de littérature jeunesse mais ton enthousiasme est contagieux. Il me semble d'ailleurs avoir déjà croisé ce titre, peut-être chez Noukette. J'aime beaucoup l'histoire, ça a l'air très drôle. Je note, je note ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas la peine d'être friand de littérature jeunesse pour apprécier le Yar, tu peux te lancer les yeux fermés.

      Supprimer
  13. Suis tombée amoureuse de ce monstre ...

    RépondreSupprimer

Je modère les commentaires pour vous éviter les captcha pénibles de Google. Je ne filtre rien pour autant, tous les commentaires sans exception seront validés au plus vite, promis !